Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/05/2007

Satanée migration

 

f2eb94bc835eb5b9280acdeb5643ee09.jpg

          - Tu fais des mots-croisés toi ?

         - Non, c’est une perte de temps. 

         - Et la pêche ? Ce n’est pas une perte de temps…

         - Ca me permet de réfléchir, et faut bien le dire, de ne plus avoir ma femme dans les pattes... 

         - Je te comprends. C’est la Sainte Dymphna aujourd’hui !

         - Comment tu sais ça toi ! 

         - Je l’ai lu dans le journal. Il paraît qu’elle était très belle.

         - Comme celle sur la photo ? 

         - Si on veut, mais en plus sainte. Tellement belle que son père, après la mort de sa femme, donc la mère de Dymphna, voulait l’épouser… Tu me suis ?

         - Oui. 

         - Comme elle ne voulait pas, il l’a décapitée.

         - Les femmes rendent fou. 

         - C’est la patronne des malades mentaux et des lunatiques.

         - Pourquoi, elle était fêlée ? 

         - Je ne sais pas. Peut-être qu’elle se baladait en petite tenue devant son père ?

         - Ca ne risque pas d’arriver à ma femme !

 

bf145b06cfbae955853c1dded47802cc.jpg

         Brutus réfléchit un instant, contemplant la surface calme de l’étang, le bouchon immobile, les canards au loin, respirant à pleins poumons l’air frais du petit matin, puis dit : 

         - Je n’aime pas les histoires de famille. Chaque dimanche c’est pareil, elles font plus de bruit qu’un troupeau de gnous. Z’ont tellement de secrets qu’elles font fuir le poisson.

         - A ce propos, il paraît que dans quelques années va y avoir une sacrée migration de gens à cause du réchauffement climatique. Un milliard. 

         - Vont pas tous venir ici tout de même !

         - Espérons… 

         - N’y pensons pas.

         - Satané bordel de climat ! Sainte Dymphna pourrait pas faire quelque chose ? Elle est bien la patronne des hommes non ? Tous des tarés !

 

 

 

 

        Patrick Ringal

 

   cequejevois@hotmail.com

 

 

 

Les commentaires sont fermés.