Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/05/2007

Orages pour le Standard

 

 

3fbcfd60db0acb0144e98d4e6ea83e39.jpg 

 

 

         C’est dimanche. Je me suis levée tôt ce matin. J’ai enfilé un bon chandail parce qu’il faisait très cru et, avant de me prendre un café, j’ai été dans le jardin de la cure. Je voulais voir si les orages d’hier soir n’avaient pas arraché des branches ou pire, ouvert une brèche dans le mur du fond pour laisser passer une coulée de boue ! On voit tellement de choses à la télé. Mais ici, à Amboise sur Alèthe, ce n’est pas très vallonné alors je ne vois pas d’où pourrait venir la coulée de boue ? 

         Gisèle, tu as trop d’imagination ! Surtout la nuit.

         Vous avez vu cet orage hier soir, vers minuit ? Monsieur le curé s’est relevé (lui qui était si fatigué, je dirais épuisé nerveusement par la défaite du Standard) et il est venu frapper à ma porte. 

         - Vous entendez Gisèle ! Vous entendez ! Qu’est-ce que je vous avais dit ! Dieu est fâché ! Je savais qu’il était pour nous. J’espère qu’il va envoyer des trombes d’eau et des giclées de grêle sur Bruges !

         Je me suis levée et j’ai ouvert ma porte. Il se tenait devant moi, Dieu lui pardonne, en petite tenue, les mollets tout fins et les doigts de pieds recroquevillés comme des serres d’épervier. Il ne savait visiblement plus qui il était. 

         - Allons, calmez-vous, vous ne savez plus ce que vous dites !

         Je jurerais qu’il était toujours dans un cauchemar éveillé. Ces yeux étaient pareils à ceux d’une chouette (ma sœur Solange aurait dit : une chouette gueule de has been qui a fumé !). Je l’ai pris par la main et je l’ai ramené vers sa chambre. 

         - Il faut vous recoucher. Allons, demain c’est dimanche et vous avez une longue journée. Que diraient vos paroissiens s’ils vous voyaient dans cet état ?

         J’essayais de le gronder, mais il me faisait sourire. Pendant le match, il n’arrêtait pas de dire : 

         - Ce sont des gastéropodes ! Ils pataugent sur le terrain ! J’espère qu’une grande marée va les emporter au loin. Gisèle, vous allez m’enlever tout ce qui est rouge ici !

         Mais, monsieur le curé a finalement trouvé le sommeil (grâce au lait chaud que je lui ai préparé) et moi j’ai pu me recoucher. Je dois dire que j’ai tout de même bien remonté les couvertures et que je priais pour que la coulée de boue ne nous emporte pas ! Mon Dieu qu’est-ce que ça tonnait !

 

4ae7db9b94320178b0dc16192c775c91.jpg

 

 

 

 

         Et dire que tout ça c’est à cause du football...

 

 

 

 

 

 

 

        Patrick Ringal

 

   cequejevois@hotmail.com

 

 

Les commentaires sont fermés.