Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/07/2007

Alexia rencontre Védrine

 

 

2d5bb49ac8b3ba8c38484ab300628a19.jpg 

 

 

         - Chut... ! Parlez doucement... Nous avons tout notre temps. Attendez, je vais rajouter un oreiller pour vous soutenir... 

         « Alexia avait tout pour elle, tout pour réussir sa vie et faire briller celle des autres ; jusqu’à sa rencontre avec Védrine, un homme charmant, bien éduqué et socialiste... (Pour être au plus proche de la vérité, il est juste de dire qu’Alexia a été heureuse avec Védrine, les premiers mois, et que ce n’est qu’à son retour de Genève, après deux jours de séance photo, que le paisible ru de leur vie conjugale s’est transformé en torrent furieux et boueux.)

         Alexia était mannequin. 

         Védrine disait qu’elle était pute... (Pour être au plus proche de la vérité, ce n’était pas ce qu’il disait au début de leur relation.)

         Alexia était donc mannequin pour roman-photo, et par là même, actrice. Ce genre avait pratiquement disparu en Europe, excepté en Italie et en Espagne. Alexia était très demandée. Son visage et son corps de rêve la plaçait en première place pour jouer les amantes dangereuses, les briseuses de ménages, les gitanes ensorceleuses, les secrétaires ingénues (et souvent nues avec le patron après les heures de bureau).     

         Alexia voyageait beaucoup, de Rome à Milan, de Madrid à Moscou, etc ...

 

509d7b9ebb547f71cfa12f906a1745c9.jpg

         Elle rencontra Védrine sur le tournage du célèbre : « Gardien du Prado » ; un roman-photo mettant en scène un gardien de musée, beau et ténébreux, fidèle (jusqu’à la page 13) à sa jeune épouse Carmela. En effet, à la page 13, il rencontre Alexia ... et arriva ce qui devait arriver...  

         Védrine était l’assistant photographe de ce feuilleton, c’est à dire celui qui apporte les différents objectifs, celui qui recharge les appareils et également celui qui apporte les cafés (comme de bien entendu).

         Alexia tomba follement amoureuse au premier regard ... 

         Védrine aussi ... »

         - Je vois que vous êtes fatiguée... Nous allons vous laisser. Nous reviendrons demain. Reposez-vous Alexia.

         La jeune femme sourit péniblement et ferma les yeux jusqu’à demain.

 

 

 

        Patrick Ringal

 

 cequejevois@hotmail.com

 

 

Les commentaires sont fermés.