Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/10/2007

Placide rechute

 

a0149ad7dd90aec44692dd635eeeb6bf.jpg 

 

 

 

 

         Alors, il faut bien se l’avouer, tu as craqué Placide. Tu as cru que tu serais plus fort que le capitaine, rien à faire, t’as sauté sans gilet de sauvetage ! Je te l’avais dit ! Il ne fallait surtout pas partir en week-end avec ta fiancée ! Je t’avais prévenu. Mais tu n’as voulu en faire qu’à ta tête et c’est ton gosier qui a parlé ! Est-ce que c’était une bonne idée de vouloir fêter ta première semaine sans alcool... Tu es parti comme ça, sans bouée, au beau milieu de l’océan ! Paf ! 

         Samedi matin ; départ pour un petit village dans les Ardennes. J’ai loué une chambre d’hôte. On ira se promener, on ira respirer le grand air et boire des cafés aux terrasses. Mon fils est chez Vadim jusqu’à lundi. Profitons du temps que nous avons à deux.

         Samedi midi ; arrivée dans le lieu. La chambre est belle. Il y a même une télévision. La fenêtre de notre chambre donne sur un beau jardin et un petit étang. Je frémis d’impatience à l’idée de passer ces deux jours dans une nouvelle vie sans mes compagnes les bières. (Pour la première fois depuis ... disons, ben tiens la naissance de Dylan, je n’ai pas rempli le coffre de ma voiture avec des cartons de Jupiler !) 

         Samedi après-midi ; nous nous promenons. Nous visitons le village, quelques fermes, des cours d’eaux, un vieux chêne. Nous buvons effectivement des cafés à quelques terrasses en plein soleil. Que du bonheur !

         Samedi avant le repas ; on se couche et ... (tirez la tenture, allez, tous le monde dehors !) 

         Samedi soir ; nous sommes au restaurant. Nous avons encore les yeux remplis de l’extase de l’avant repas et le corps vidé par nos élans. Ma fiancée me demande si je veux qu’elle boive de l’eau ? Non, non, ça va bien, je n’ai nullement l’intention de craquer... Ma fiancée commande un pichet de vin du patron et moi un jus quelconque (trop sucré). Nous mangeons l’entrée en parlant de tout et de rien (c’est que nous avons toujours quelque chose à nous dire).

         Et puis, d’un seul coup, bien visé, en plein dans le mille, mes défenses se sont envolées ! Je me suis levé – je vais aux toilettes, et j’ai été directement au bar commander une bière. Je l’ai bue d’un trait, j’ai poussé un aaaah satisfait, j’en ai repris une deuxième, re-aaaah, et une troisième et je suis revenu à la table. 

         - Juste une mon amour, une pour fêter notre week-end !

         Ma fiancée a baissé la tête et n’a rien dit. 

         En fait, nous n’avons plus rien dit.

         - Je vais aux toilettes. 

         Retour au bar ; quatre, cinq, six à toute vitesse.

         Ma fiancée a pris le volant et à ramené Placide à la chambre d’hôte. Il a ronflé comme au bon vieux temps. 

         Je me suis réveillé avec le ventre gonflé et l’envie de fuir loin de moi. Mais je ne pouvais pas laisser ma fiancée en plein océan.

         Alors je me suis juré que je ramerais jusqu’au rivage en entraînant ma belle avec moi. Que plus jamais je ne toucherais à l’alcool ! Même pour une fois. Même si mon double me disait qu’une seule bière ce n’est rien... Tu parles ! 

         Faut pas tout foutre en l’air. C’est maintenant ou jamais. Et n’oublie pas que tes concerts approchent.

         Juré !

 

 

 

 

 

 

         Patrick Ringal

 

  cequejevois@hotmail.com

 

 

Les commentaires sont fermés.