Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/10/2007

Placide attend Hector

 

 

c765d9590ffb7f66d193971baca68afc.jpg 

 

 

 

         J’ai un peu mal de gorge ce matin ! Fallait s’y attendre... C’est demain que je dois chanter ma première répétition du Bach et du Telemann avec orchestre. Je n’ai pas mal au genou, non, ni au ventre, non, encore moins à un doigt, comme un pianiste, encore non, j’ai mal à la gorge, justement là où se trouve le secret de la voix. Peut-être qu’une bonne bière chaude avec un peu de thym me ferait du bien ! Mais non Placide ! Tu sais bien que tu ne bois plus... Depuis combien de temps déjà ? Ah oui, une semaine, depuis ce fameux week-end avec ta fiancée dans un petit village lointain ! 

         Je dois dire que je n’ai pas trop pensé à l’alcool ces quelques jours ; juste toutes les trois minutes ! Le reste du temps, je pouvais penser à autre chose. C’est déjà pas mal ! Toutes les trois minutes donc, la pensée de l’arrêt de l’alcool revenait, lancinante, entêtante, comme pour me rappeler qu’il ne suffit pas d’arrêter de boire mais qu’il faut en plus ne pas recommencer...

         Placide, tu n’es pas heureux ? La vie est belle sans bières ...

         Oui, enfin c’est une façon de voir les choses, parce que pour l’instant ça ne m’apporte pas grand chose. Ca ne me dérangeait pas de ronfler pendant la nuit, puisque je dormais. J’étais heureux dans mon état semi-conscient et débonnaire. Je n’avais pas peur de me retrouver tout seul. Moi et mes compagnes les cannettes ont s’entendaient bien. Je n’avais pas les lendemains qui déraillaient. Seulement voilà, ma fiancée et mon fils Dylan ne m’aimaient pas quand je me prenais pour Godefroid de Bouillon tellement j’avais bu ! Ils ne me reconnaissaient plus. Ils me disaient qu’ils n’avaient pas choisi de vivre avec un porte-drapeau de l’armée Napoléonienne ou un gigolo des salles de bal pour quatrième et cinquième âge ... Tous ces personnages que je m’inventais pour fuir le réel !

 

 

ff6fef0e01ccbe0a8bd00bf16b7a665a.jpg

         Je dois bien avouer, oui, que je ne vivais plus. 

         Bon, c’est déjà ça, je sais que je vis.

         Et ce midi (malgré mon mal de gorge) je vais être le vrai Placide avec mes futurs beaux-parents ! Et oui, c’est dimanche, et quelque fois le dimanche faut se collecter des cartons rouges. Oh c’est pas que ça m’ennuie, je les aime bien, ils sont gentils et serviables, seulement je ne bois plus et Hector mon beau-père est un gros jouisseur de bières fortes ! Il commence d’abord par quelques verres de Porto (tiens est-ce qu’on en a racheté ?), puis un p’tit dé de vodka, avant d’attaquer la Gordon jaune. Il devient tout rouge et c’est parti pour les blagues ! Banal, vous me direz ? Oui, sauf que pour rigoler aux blagues d’Hector, faut avoir bu pas mal de Gordon, jaune, rouge ou de n’importe quelle couleur ! 

         N’y pensons pas. Il n’est que huit heures. Encore quatre heures pour m’y préparer. 

         Je bois du café. Je vais fumer sur la terrasse. Dylan dort toujours et ma fiancée prend sa douche. (Elle aime bien se lever tôt quand ses parents viennent chez nous, je ne sais pas pourquoi ?)

         Je sais ce que je vais faire. Je vais aller me promener et marcher très vite. Bien respirer, me remplir d’énergie et de santé (pas oublier de mettre une écharpe), écarter les bras et me sentir libre ! Je ne bois plus ! Faut s’en convaincre ! Et surtout ne pas passer devant un bistrot déjà ouvert !

 

 

41a51595f74e9cde6e9e3d0c4c8e03d0.jpg

 

 

          Patrick Ringal

 

  cequejevois@hotmail.com

 

 

Les commentaires sont fermés.