Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/10/2007

Gisèle et Maddie

 

 

 

19f26517dec137c3e9515544b24e73f4.jpg 

 

 

 

         Je vais me promener. Monsieur le curé donne sa messe (seul, parce que personne n’est venu ce matin), alors j’en profite. Il ne sera pas là pour me dire : Gisèle, et si nous allions plutôt dans cette direction ? 

         Maintenant je vais où je veux. Il a beaucoup plu hier, mais ce qui ne m’a pas plu c’était d’apprendre que la petite Maddie (vous savez, la petite anglaise dont on ne parle presque plus – monsieur le curé prie tous les jours pour elle, enfin c’est ce qu’il dit, mais ça ne sert pas à grand chose) se promenait quelque part au Maroc en compagnie d’une vieille femme. Mais qu’est-ce qu’elle fait là-bas ? Sans ses parents ? Et comment elle est arrivée au Maroc ? Bon, elle a été enlevée, mais alors pourquoi elle se promène ? Ce n’est pas l’attitude d’une petite fille enlevée... Ou alors, la vieille femme lui fait croire des choses, et on est prêt à croire aux belles choses (voyez, on essaye bien de croire en l’existence de Dieu). Des choses comme ; on va bientôt arriver et tu retrouveras tes parents ou, encore un petit effort ma chérie et tu rencontreras l’homme le plus gentil du monde, plus gentil encore que ton papa, ... On fait croire ce qu’on veut aux enfants. Suffit de leur promettre un monde merveilleux et ils foncent tête baissée vers l’autre coin de la rue.

         Justement, je tourne le coin. Il est six heures du matin. Il a beaucoup plu hier et les feuilles mortes commencent à former de la mélasse le long des trottoirs.

         On est bien à Amboise sur Alèthe. C’est un joli petit village. Même la mélasse des feuilles mortes est belle à regarder, et surtout ça sent la terre humide et le champignon. Par contre, on ne sent pas le monde vivre, tourner, grandir et bousculer les idées reçues, et des idées reçues il y en a autant que les feuilles mortes à Amboise sur Alèthe. Suffit de voir monsieur le curé donner sa messe tout seul dans son église. Ne rien changer, même ce qui ne marche plus...

 

 

 

 

 

          Patrick Ringal

 

  cequejevois@hotmail.com

 

 

25/10/2007

Johnny

 

 

af87d36363f904fcec3db18c8f9f6d3e.jpg 

 

 

 

 

 

        Ah ça, Johnny ne veut plus être Belge ! Tout compte fait, il a bien réfléchis et il s’est dit que Sarkozy était un bon ami et qu’il n’allait pas lui faire un vilain coup d’expatrié ! Johnny veut être Français, tout compte fait. C’est vrai, Nicolas propose de plafonner l’imposition à 50 pour cent.... Est-ce que mon père belge aurait fait ça ? Pas certain. D’ailleurs, qu’a-t-il fait mon père... ? 

         Il y a quelques mois, Johnny voulait tellement honorer la mémoire de son père, Monsieur Smet.

         Lui qui voulait habiter la Belgique, qui vivait en partie en Suisse, qui rêvait de devenir résident Monégasque, qui a adopté une petite fille en Thaïlande, ou plus loin encore, heu à que je ne sais plus, dis Laetitia, c’était où encore ? ne reconnaît plus sa filiation. 

         Non, plus Belge. Merde quoi ! Sont trop compliqués. Est-ce que j’aurais été Belge, ou Flamand, ou Wallon ?

         C’est plus simple de rester Français, surtout avec un ami comme le petit nerveux qui dit les choses simplement. Au moins, on a un gouvernement, et un gouvernement qui aime bien les artistes ! 

         Hein, Laetitia, qu’est-ce que t’en penses ?

         Oui, c’est bien. Tu as été chercher Jade à l’école ?

         Ah que non... Mais attends ma jeune et belle, j’ai réglé mon problème d’identité, et maintenant faut que je souffle.

 

 

 

 

 

        Patrick Ringal

 

 cequejevois@hotmail.com

 

 

 

23/10/2007

Wallon, crève !

 

 

875a166f66122fe31e78652d2c68b52e.jpg 

 

 

 

         Mais quelle horreur ces flamands. Encore de la haine. Encore de l’intolérance et des envies de détruire. « Les rats Wallons dehors ! » Le mal aux dents qu’ils ont ! « Belgique crève ! » C’est lamentable. C’est du belge flamand. Je ne parle même pas d’extrémisme, je parle de flamand. « Le français est un rat, qu’il crève ! » Et de les voir avec leurs bannières et leurs chants Nazi... 

         La Belgique crève de ce mal aux dents flamand. Je ne sais plus. Non, disons que je sais qu’il y la haine du Croate pour le Serbe, du Nazi pour le Juif, du Turc pour l’Arménien, du chien pour le chat, du requin blanc pour le surfeur, mais je ne prenais pas encore conscience de l’ampleur de la haine du flamand pour le wallon ! Les yeux rouges et le verbe fort, le flamand ne supporte pas que l’on parle français dans une commune à majorité francophone. Mais que se passe-t-il ? De quoi se nourrissent-ils ? Il suffit de peu pour qu’un Hitler revienne au pouvoir dans cette région de l’Europe.

         Ils ne comprennent pas que le combat pour une langue ou pour une nation, si elle passe par la violence, montre sa faiblesse.

         Peut-on imaginer un francophone hurler comme ça pour défendre sa langue ? Ou un Anglais, ou un Japonais, un Chinois ? Mais non, seuls les flamands frustrés et racistes le font ...  Et la Hollande, a-t-elle vraiment envie de récupérer un jour ces flamingants petit zizi ? Je parie que non...

 

 

 

 

         Patrick Ringal

 

 cequejevois@hotmail.com

 

 

13:39 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Humeur, flamand, belgique, belge