Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/11/2007

Enola gay ...

 

 

bd57275cda88533f1ede4c8ab2c0cb38.jpg 

 

 

 

         ... c’est le prénom de la mère du major Tibbets Jr. Il décida de baptiser ainsi son bombardier B29 pour qu’il porte chance à son équipage. Enola gay décolla donc le 6 août 1945 avec à son bord une belle bombe. On allait dégommer du Jap ! Ca faisait trop longtemps qu’ils emmerdaient le monde dans le Pacifique. 

         Enola gay, en faisant cette action, rendit célèbre la ville d’Hiroshima. Un fier service. Qui se souviendrait encore de cette bourgade nipponne aujourd’hui s’il elle n’avait pas explosé. Il n’y a pas eu de bombe atomique lâchée à Amboise sur Alèthe et personne ne connaît ce village !

         Ainsi, voilà l’équipage américain qui vole vers son lieu de destruction (un point sur une carte, une croix sur le monde, rien quoi, du bidon) et qui blague pour faire passer le temps. Mine de rien, ça va être la première bombe atomique utilisée pendant un conflit. Y a de quoi être fier. On va entrer dans l’histoire et aussi dans les manuels. 

         Tibbets Jr n’éprouve aucune appréhension. C’est sa mission. Point barre.

         Une fois le boulot terminé, et après avoir applaudi le beau champignon, ils sont rentrés à la base. Beau vol messieurs !

 

 

81a216868c3be9b1e232fa5d04ce17c2.jpg

         Et puis, pendant 62 ans, Tibbets Jr a bien vécu. Pas de remords. Il a vu les hommes aller plus loin, voler plus haut, atteindre l’espace, foncer droit devant, explorer plus profond. Il les a surtout vus rester immobiles en face des dégâts qu’ils occasionnaient à la planète. 

         Hiroshima, c’était 100 000 morts et des poussières. Mais c’est qu’on a fait mieux depuis... Tiens, prenons le tsunami en Thaïlande : 220 000, les inondations en Chine, en Bolivie, ... La guerre entre Iran et Irak, combien encore ? 1 000 000 ...  La guerre en Bosnie ? Au Darfour ? Ah et puis tiens, au Vietnam ? C’est qu’on a bien expérimenté là-bas !

         Non, Tibbets Jr n’a pas de regrets et, comme il le dit, il a très bien dormi toutes ces années. Merde quoi, on a arrêté la guerre avec cette bombe ! On a épargné des tas entiers de vies...  Ce n’est pas la faute à l’équipage. Il ne fallait juste pas commencer la guerre, c’était encore la meilleure solution. 

         Tibbets Jr, durant toutes ces années après la bombe H, aimait se lever tôt pour aller chercher des champignons dans les sous-bois et les prés de sa belle région. Il n’a jamais compris cet amour immodéré qu’il portait aux champignons ... Peut-être parce que le champignon se renouvelle, qu’il pousse n’importe où, qu’il est fort et qu’il a fort bon goût. Oui, ça doit être ça.

         Sur son lit de mort en Ohio, il a dit qu’il ne voulait pas de funérailles, ni de pierre tombale, craignant des manifestations hostiles. En fait, il voulait reposer en paix. Tibbets Jr a toujours vécu dans le bon droit d’une mission bien accomplie. Mais surtout, il voulait que des champignons puissent s’épanouir sur sa tombe ... Qui sait si Tibbets Jr et sa maman Enola gay n’allaient pas se retrouver et faire bombance de lepiotes élevées, de cèpes de Bordeaux, de bolets bais, de phallus impudicus (non, ceux-là seront pour Enola gay toute seule !) et d’hygrophores des bois ... ?

 

 

9cf6943791435fac001200e0c31b84f4.jpg

 

 

          Patrick Ringal

 

  cequejevois@hotmail.com

 

 

Les commentaires sont fermés.