Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/12/2007

Le goût de Gisèle

0a928125400f538dd1b5b17d9724d438.jpg 

         Gisèle tournait en rond dans la cuisine. Elle tournait autour de la table. Elle tournait autour de monsieur le curé qui boudait. 

         - Vous allez tout de même me faire le plaisir de goûter ce Camembert au lait cru !

         - Il est trop fort et trop cher ! 

         - Mais justement, il a du goût, il a du caractère ! Trop cher, bon, je reconnais qu’il n’y a pas beaucoup de paroissiens en ce moment, et encore moins de paroissiens qui donnent de l’argent (je crois qu’ils mettent leur argent de côté pour se payer un bon restaurant le soir du réveillon), mais un Camembert au lait cru n’a pas de prix !

         - Je préfère celui du Carrefour ! 

         - Misère de tous les saints ! Vaut mieux entendre ça que de perdre la foi !

         - Vous doutez Gisèle ... 

         Et monsieur le curé fusilla sa dame de compagnie du regard.

         - Je ne doute pas de Dieu (quoi qu’il se fasse très absent en ce moment), je doute de votre bon goût. J’ai acheté ce fromage au marché d’Amboise sur Alèthe, un vrai fromage, fait avec du vrai lait de vache, des vaches qui ont brouté de l’herbe verte ! 

         - Ah, parce que les autres fromages ne sont pas fabriqués avec du vrai lait !

         - C’est du lait mort ! Du lait pasteurisé. Il est tellement mort qu’on doit rajouter des ferments de laboratoire. 

         Monsieur le curé haussa les épaules et bouda, comme un enfant, en plissant très fort le front.

         - Allez, ne faites pas cette tête. J’ai aussi acheté des œufs bios ... 

         Monsieur le curé toussa.

         - Mais qu’est-ce qui vous prend ! Les œufs du Carrefour ne sont plus bons ? 

         - Le bio est meilleur, il respecte la nature, il respecte l’homme et l’animal, il respecte la vie ... Vous aimez respecter la vie, non ?

         - Et quoi, les œufs du Carrefour ne sont pas faits avec des vraies poules ? 

         - Si, mais ce sont des poules d’usine ...

         Gisèle tourna le dos au curé et sourit. Elle connaissait son homme de Dieu ; un mauvais caractère, une mauvaise foi (façon de parler !) crasse, mais un grand cœur. Elle continua : 

         - Je vous verse un petit café du Costa Rica, un café du commerce équitable ?

         Monsieur le curé maugréa : 

         - Hum ... Je veux bien ... Je reconnais qu’il est bon.

         - Vous devez admettre que si on ne réagit pas, nous finirons par ne manger que des produits d’usine ! 

         - Hum ...

         Gisèle regarda par-dessus son épaule et vit que monsieur le curé d’Amboise sur Alèthe goûtait le vrai Camembert. Il cessa de bouder. 

         - Donnez-moi une biscotte Gisèle !

         - Vous ne préférez pas du vrai pain ?

0f05e019e3765b985a53bfe6898ca748.jpg

 

 

            Patrick Ringal

 

    cequejevois@hotmail.com

 

 

Les commentaires sont fermés.