Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/02/2008

Rien ne sert ...

8b508c1a0fd9172ad3cb354ee76ca20d.jpg

    

      Rien ne sert de courir, il faut pouvoir rester calme. Rien ne sert de dire « pauvre con ! » à un agriculteur quand on est président de la France et qu’on est entouré de gardes du corps. Ouh là ! c’est qu’il a été vexé ! Ouh là ! c’est que son « surmoi » a fait pimpon ! J’aurai bien voulu voir sa réaction s’il avait été tout seul à traiter un homme de cette manière... Vous savez, tout seul dans la rue, une tête ne lui revient pas et un « pauvre con » surgit volontairement. Il se serait pris un pain en plaine poire et aurait pris ses jambes à son coup. 

         Rien se sert de paniquer parce qu’on chute dans les sondages et de passer outre l’avis négatif du conseil constitutionnel. Rien ne sert de vouloir faire passer la loi de rétention de sûreté à tout pris. Vous savez, il a été élu grâce à l’insécurité, alors revenons à nos discours d’extrême droite pour reconquérir son électorat.

         Rien ne sert de se chiffonner avec Angela Merkel (Chancelière allemande), et de mettre en péril l’équilibre Européen sous prétexte que tout ne va pas assez vite. 

         Rien ne sert d’être tourmenté et imprévisible.

         Rien ne sert de faire des promesses qu’on ne peut pas tenir, par exemple : le pouvoir d’achat. 

         Rien ne sert de faire des caprices et de chouchouter son ego. De faire des déclarations à l’emporte pièce que ses ministres doivent ensuite tempérer, voir analyser pour essayer de réparer.

         Tiens, son ego ? On n’est pas loin de l’hypertrophie. Le roi Sarko ne supporte pas qu’on l’interrompe. Il paraît qu’il a des coups de gueule permanent et que l’Elysée résonne nuits et jours des : vous savez qui je suis ! 

         Enfin, rien ne sert d’être exhibitionniste. Ca plaît aux peoples, mais les peoples n’ont pas leur place à l’Elysée.

         En résumé, tout ce qu’il est et tout ce que fait Sarkozy ne sert à rien, sinon à tout embrouiller. 

         Par contre, si j’étais un conseiller du p’tit nerveux, je lui dirais d’aller se reposer six mois dans le ranch de Bush (avant qu’il ne quitte la présidence), de faire une seconde voix dans l’album de sa femme. On t’appellera de temps en temps. De faire du jogging et d’essayer de contrôler ses impulsions. Le p’tit nerveux bourré de tics est dangereux pour l’équilibre de l’Europe et la paix dans le monde.

         La France a besoin de plus de dignité.

 

 

 

 

            Patrick Ringal

 

    cequejevois@hotmail.com

 

 

12:25 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Humeur, politique, sarkozy

Les commentaires sont fermés.