Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/02/2008

Spitzberg

0affee6743cd433ed38e5d64b9ec22f1.jpg 

         Quel nom ! « Arche de Noé verte » ! Et alors que dire de « Spitzberg » ! 

         - Non, pas Spielberg madame, Spitzberg ! C’est une île tout au nord, tout près du pôle nord, à 1000 km du drapeau planté dans la glace éternelle et qui indique le point le plus haut sur notre planète.

         - L’Everest ? 

         - Non madame, pas ce plus haut là mais le plus haut sur la planète, sur la mappemonde, vous comprenez ?

         - Non. Le nord, c’est en haut ? 

         - Oui.

         - Ah bon, moi je croyais que c’était la mer, à Ostende.

 

         « Spitzberg » Ca m’évoque les aventures du siècle dernier. Les grands explorateurs. Des trois mats qui bravaient les neiges, les vents, les baleines, le gel. Ca m’évoque des marins bourrus, fumant la pipe, la barbe lourde de glace. Et tout ça pourquoi ? Pour découvrir. Pour ne pas rester idiot. (Quoique certains marins y venaient pour l’argent ; mal leurs en à pris, car beaucoup ne sont pas revenus.) 

         Ca m’évoque le brouillard, la viande de phoque, la solitude et aussi ces tombes sommaires construites en haut des terres arides ; quelques pierres et une croix brinquebalante.

         J’ai toujours voulu aller là-haut mais je n’aime pas le froid, alors on me déconseille d’essayer.

         Voilà qu’on a construit un abri souterrain, un grand congélateur pour stocker des graines au Spitzberg. Quand je vois les images de cette porte verticale, je me dis qu’il est loin le temps des Peary, Cook, Amundsen et de quelques Inuits qui les accompagnaient, lutant contre le froid et les ours... (Peary, partit de l’île d’Ellesmere, a atteint le pôle nord le 06 avril 1909, mais le premier à avoir essayé et manqué son coup de quelques degrés est : Parry, partit lui du Spitzberg en 1827.)

 

 

887bc18b421fc9341deee2de1da6462d.jpg

 

 

         Cette porte est magnifique ! Elle me dit que je vis dans un monde ou tout est possible. Mais surtout, elle montre enfin l’intelligence de quelques personnes qui ont décidé de sauver ce qui pouvait encore être sauvé sur notre planète, avant que le changement climatique, la pollution, la déforestation, la surpopulation, l’argent ne détruisent tout. Cet abri a couté 6 millions d’euros ! Deux fois moins que le salaire annuel d’un grand patron du « CAC 40 ! » 

         On peut y entreposer 4,5 millions de graines. Des graines qui serviront, quand tout aura été noyé ou brûlé, à recréer la diversité végétale de notre magnifique planète, et peut-être montrer à des extra-terrestres que notre monde était varié, diversifié, magnifique de complexité, bariolé, bleu et vert !

         A ce propos, je viens d’apprendre qu’il existe 20 mille variétés de haricots, 50 mille variétés de maïs et 70 mille variétés de riz ... 

         Et pourquoi, que qu’est-ce que c’est que ça, que je ne peux pas les retrouver dans mon « Delhaize » ! Hein ? Où c’est qu’elles sont ces variétés ?

         70 mille riz différents ! Merde alors ! Mais moi je ne connais que le Basmati, le Thaïlandais, le Long grain !

         Je crois qu’on m’a caché quelque chose...

 

 

e11166ea4509db31c03aed82672c5162.jpg

 

 

            Patrick Ringal

 

    cequejevois@hotmail.com

 

 

Les commentaires sont fermés.