Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/04/2009

Les hommes du bitume

 

Avenue de la couronne

 

     

 

    J’ai passé un très bon week-end. Je me suis intéressé aux ouvriers qui refaisaient notre avenue de la Couronne à Bruxelles. Je peux vous dire que c’est très impressionnant ! Tout a commencé dans la nuit de samedi à dimanche.

         Une énorme machine mangeuse de bitume a avalé quelques centaines de tonnes de notre avenue. Elle était vorace. Elle recrachait le tout dans des, oh, des dizaines de camions. Ensuite, quelques heures de sommeil et voilà une nouvelle équipe qui débarque. Il est six heures. Moi je suis perché sur un petit muret avec mon thermos de café et quelques cigarettes. C’est parti ! Le ballet des camions reprend mais cette fois ils apportent de l’asphalte brûlant. Ce que ça sent bon !

         Sauf que ce n’est pas l’avis de tout le monde. Une fenêtre s’ouvre quelque part dans un immeuble et une voix éraillée hurle :

-         Vous savez l’heure qu’il est ! Merde quoi !

Une autre fenêtre s’ouvre et :

-         Ca pue ! Bordel ! Vous pouvez pas laisser les gens dormir !?

-         C’est vrai quoi, répond une autre voix, c’est dimanche !

-         Voilà, vous êtes contents, vous avez réveillé ma petite Laurette !

Et moi d’admirer ces hommes du bitume qui recouvre l’avenue consciencieusement (putain quel mot !) avec l’or noir. Ils sont habitués aux cris d’orfraie des bigotes du dimanche matin….

         C’est promis, que je me suis dit, jamais je ne crierais sur les hommes du bitume. Jamais.

J’ai regardé le spectacle toute la journée. Ma femme est venue me rejoindre avec d’autres thermos et un plein paquet de bonnes cigarettes. Ensuite, ce fut mon fils, puis un copain de mon fils et tant qu’à faire, Christian (qui revenait d’un bar quelque part dans le nord de Bruxelles) …

         Les hommes du bitume sont devenus nos copains. Ils parlaient flamand mais on se comprenait par geste. Pour le coup ça ressemblait à un rendez-vous champêtre au bord d’une avenue brûlante et rassurante …

 

Patrick Ringal

 

21/04/2009

Tu ne vaux pas un clou

 Sarkozy-Obama_515180a

 

  

       Mais c’est quand qu’il va faire une sieste Joe Dalton ! J’avais déjà remarqué quand j’étais au sommet du G20, avec Christian, qu’il était fâché, qu’il essayait de sauter plus haut qu’Obama, qu’il tirait sur la veste des journalistes pour qu’ils se tournent vers lui, qu’il bougeait dans tous les sens sans comprendre le sens de ce qu’il faisait… Joe Dalton a besoin d’aller dormir et de la fermer.

         Sarkozy et l’arrogance … (Le Monde)

         Joe Dalton et l’ignorance.

         En fait, je m’en fou. J’écris juste ces quelques lignes parce que ça me fait marrer de voir la connerie de ce mec que la France a élu. Ca me fait marrer de le voir si petit, si laid et si frustré de ne pas avoir le charisme et la grandeur naturelle d’un Obama… Enfin marrer, soyons honnête, je ris jaune. Si on veut tout expliquer, je ris beaucoup plus en regardant Chaplin et son génie qu’en écoutant Joe Dalton et ses prétentions de Roi Soleil.

         J’écris ceci parce qu’il pourrait devenir dangereux. Le seul qui trouve grâce à ses yeux est Berlusconi (vous savez, c’est lui qui a prétendu que les victimes du tremblement de terre était comme au camping …).

         Regardez la photo (Jason Reed/Reuters), vous ne trouvez pas que Barak Obama se dit : putain qu’il ferme sa g….. ! Allez viens, tu ne vaux pas un clou !

 

 

 

         Patrick Ringal

 

15/04/2009

Avant l'hiver ...

stere 

  

 

       Faut croire qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez moi ; je suis toujours en train de monter du bois au deuxième étage, chez nous, dans notre nid exposé plein sud …

         Les gens dans la rue me demandent : tout va bien monsieur ? Oui, oui que je réponds. Et eux de continuer : vous savez qu’il va faire de plus en plus chaud ? Oui, oui que je reréponds … Et en moi-même je ricane : rira bien qui rira la dernier quand il faudra se chauffer !

         En attendant, je me sens un peu ridicule. Dégouliner de sueur en portant des bûches par ce soleil … Bon, promis Christian et tous les autres, demain je fais la sieste ! Merde quoi !

 

      Patrick Ringal

 

11:37 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humeur, sieste, bois, chauffage