Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/07/2009

People

et la musique 2 

J'ai toujours aimé les peoples, sans jamais l'avouer (ça ne se fait pas, sauf dans une salle d'attente), je les aime parce qu'ils font leur boulot de revendeurs de ragots. Un people c'est d'abord un mensonge en papier glacé, à déguster tout de suite, parce qu'il va fondre dans les minutes qui suivent. C'est du pain béni pour les rêves et les cauchemars que nous poursuivons en prenant le métro.

Un people est quelqu'un qu'on aime parce qu'on sait qu'il va se prendre toutes les gaffes, les bévues, les chewing-gum, toutes les vilenies, tous les cancans, qu'ils soient légers comme des barbes à papa ou plombés comme les économies de ma grand-mère ; il va se prendre toutes les glus résineuses, infectées des on dits et des j'ai-toujours-su-qu'il-avait-le-sida, qu'il va les avoir collées au cul pour un bon bout de temps (alors que nous on a le derrière bien propre).

Les peoples nous permettent de rêver parce qu'ils vivent dans un monde qu'ils vont perdre. Et ç'est précisément cette descente aux enfers qui nous ravi.

On n'admire pas la belle villa à Malibu, on fantasme sur la chute future de la star.

On ricane parce que nous sommes les seuls à savoir que bientôt (oh très bientôt, s'il vous plaît dans pas trop longtemps) il va se ramasser le plafonnier de Zeus sur la tête, et que ce sera bien fait pour lui, il n'avait qu'à pas ….

J'aime les peoples. Dans ma vie, je n'aurai jamais une femme aussi belle que lui, avec de si belles jambes, de si belles jupes, de si beaux talons aiguilles, mais je vous le dis, elle finira dans l'alcool et la drogue. Je vous le dis, elle ira se refaire le minois dans pas longtemps et elle ne sera plus alors qu'une pâle copie de l'original, un Picasso raté.

Les peoples rassurent nos petites vies parce qu'ils vivent de grands drames.

Regardez Michael Jackson … C'est qu'on en a baaaffré du coulis de : Mon Dieu, il a vraiment violé des enfants ! Et vous avez vu son visage, un vrai Thriller...!

C'est ça qui nous plaisait en lui. Son destin. Sa chute vertigineuse. Celle que nous avons orchestrée.

et la musique 1


Regardez la suite dans …


Et la musique … (vidéo)



 

 

 

        Patrick Ringal

Les commentaires sont fermés.