Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/08/2009

Dans les profondeurs ...

 

25fossil

 

 

Vingt mille pieds sous la mer. Le paysage est bleuté, mystérieux, angoissant. Je voudrais sortir de cette boîte métallique qui résonne chaque fois que j'élève la voix. Il y a une sinistre sonnerie qui s'est enclenchée. Un poisson avec une tête patibulaire plaque sa bouche contre le hublot... Il va l'exploser !

Enfin, je me réveille. Je suis trempé de sueur. Normal, j'étais dans les profondeurs.

Il y a tant de réveils possibles. Prenez celui de ce camionneur qui doit reprendre la route ce matin et laisser sa femme toute seule une semaine... Pas envie de se lever. Mais alors pas du tout. Elle sait qu'il sera sur les routes, mais elle, elle fera quoi ?

Ou celui de ce condamné à une longue peine. Il n'a pas envie de se réveiller. Pourtant, c'est déjà fait. Il se tourne et se retourne sur sa couchette. Une si longue journée l'attend, à se faire chier dans cette cellule en compagnie de deux autres prisonniers, à chier devant eux, à ruminer son ennui et à les entendre se plaindre de la bouffe et dire à longueur de journée : « Fuck et fuck ta mère sale chiourme. »

Le réveil de Juju n'est pas meilleur. Elle n'a plus de café.

Celui de mon voisin est triste.

Par contre, celui du libraire de la rue Marichal est joyeux. Il a toujours aimé son métier. Il aime l'odeur du journal. Il aime servir les gens et leur donner le sentiment que rien ne vaut la lecture d'un quotidien pour se connecter au monde plutôt que l'internet. En revanche, son épouse n'aime pas le métier de son mari. Elle aurait préféré qu'il tente encore une fois sa chance comme écrivain.

Le réveil d'un embaumeur n'est pas piqué des vers !

Le réveil de Charles est douloureux pour ses rotules et celui d'un pédophile douloureux pour les enfants des parcs.

Se réveiller n'est pas donné à tout le monde, je veux dire, se réveiller sans massacrer le reste du monde parce qu'on n'est pas heureux ou qu'on a quelque chose sur le grill qu'on aurait mieux fait de faire hier. Se réveiller, c'est accepter que l'on doit mener sa barque et ne plus se laisser bercer par le chant des sirènes de la nuit.

Quant à moi, je décide de replonger dans les profondeurs, oh seulement quelques minutes..., pour retrouver mon monde silencieux.

25fossil-500

 

              

 

               Patrick Ringal

 

Les commentaires sont fermés.