Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/08/2009

Les commissions

 

Commissions

Aujourd'hui j'ai aidé ma grand-mère à faire ses commissions. Elle m'a demandé de l'accompagner chez « les voleurs » comme elle les appelle dans son nouveau langage. Ça veut certainement dire : grande surface ou magasin. Nous approchions de l'entrée quand elle m'a montré du doigt cette femme qui était assise sur le petit muret en face des « voleurs ». Elle nous souriait. Elle adoptait une attitude provocante qui me choquait, mais ma grand-mère ne semblait pas outrée, bien au contraire, elle s'avança vers la femme blonde aux jambes généreuses et lui dit : n'y vont que les outils de première !

Il faut vous dire que ma grand-mère a fait un AVC il y a quelques mois et qu'elle a perdu le langage que nous comprenons. Elle parle, elle parle beaucoup, mais il est impossible de la comprendre. Ma grand-mère invente des mots magiques qui ont un sens pour elle et non pour nous.

La femme a souri, puis s'est penchée en avant et a embrassé ma grand-mère sur la joue. Un gros baiser bien sonore.

Nous sommes entrés dans le magasin. Je lui ai demandé :

- Pourquoi elle t'a embrassé ?

- Oh mon chéri, ce qui ne coule pas fini est un entier baobab qui sent la lavande …

Autant dire que je ne comprenais pas.

- Tu m'excuses une minute ?

Je suis retourné vers la dame. Elle me regardait franchement. Elle n'avait pas froid aux yeux.

- Bonjour, heu … vous avez compris ce que ma grand-mère vous a dit ?

- Pas besoin de comprendre. Votre grand-mère est une femme qui a aussi souffert, elle me l'a dit, c'est tout. Il ne faut pas toujours chercher un sens logique à la vie. C'était très gentil.

- Merci, que j'ai dit.

En rejoignant ma grand-mère je me disais que les femmes se comprenaient entre elles. Oui, ma tendre grand-mère avait beaucoup souffert dans des temps très reculés. Elle ne me l'a jamais dit, mais je crois savoir qu'elle a été obligée de se prostituer pour nourrir ma mère et ma tante pendant la guerre.

Je l'ai observée de loin. Elle parlait avec une femme qui semblait comprendre ses mots. Décidément, je ferais bien d'un peu plus écouter les autres …

               Patrick Ringal


 

 

 

Les commentaires sont fermés.