Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/04/2010

Rêves (2)

 reves2

 

        Oui, la solution est venue toute seule. Elle s’est imposée comme une révélation. A force de me tanner, mon épouse adorée est entrée dans mes rêves . . .

        J’ai enfin pu lui dire un matin : mon adorée, tu étais dans mon rêve ! Nous étions dans un palace à Cannes, nous avions une chambre avec une grande terrasse et nous passions notre temps à regarder la mer. On s’embrassait tout le temps, tu étais si belle que j’avais envie de te faire encore de nouveaux enfants . . .

        Mon épouse a sauté dans mes bras et j’ai passé la plus ravissante journée depuis des semaines.

        La nuit suivante fut pareille, et celle d’après encore. Dans mes rêves, nous restions à Cannes. On se plaisait dans ce palace.

        Et puis, un matin, mon épouse adorée m’a demandé : où étais-tu cette nuit ? Hein ! que j’ai fait. Oui, où étais-tu, je t’ai attendu toute la soirée au bar du palace ! Et bien, j’étais avec toi, enfin je crois, je me souviens que nous étions sur la terrasse et que nous regardions les lumières de la croisette. . . Tatatatata ! Tu mens, je suis remontée dans la chambre et tu n’étais pas là !

        Mon épouse adorée n’avait plus le balluchon à la bonne place.

        Adorée, ce n’était qu’un rêve ! Peut-être que nous n’avons pas rêvé la même chose. . . ?

        Elle a claqué la porte et je ne l’ai plus revue de toute la journée.

        Le lendemain matin, je prenais mon café avant de partir au travail quand elle a surgit dans la cuisine en disant : je t’ai vu cette nuit ! Tu as essayé de te cacher avec ta pétasse, mais je t’ai vu ! Vous étiez derrière les palmiers !

        Cette fois, c’est moi qui ai claqué la porte.

        Depuis, mes nuits sont des rêves et mes journées des cauchemars !

 

 

          Patrick Ringal

 

Les commentaires sont fermés.