Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/09/2010

Yo, Bart !

 yo bart 2.jpg

        Ca dégaze après le Gordel. C’est le bordel ! Zeg Bart, les francophones sont prêts pour la séparation ! Ils n’ont plus peur. Yo, yo, yo, Bart ! Calme hein ! Tu dis que tu représentes 80 pour cent des flamands, mais on n’est pas 80 pour cent à vouloir la séparation ! Tu déconnes ou quoi ! Tu penses avec ton cul ou quoi ! Ou tu penses en latin ! Yo, yo, Bart, le latin est une langue morte, hein !! Qui c’est qui va venir dans mon bistrot à la côte si on se sépare, hein ? Yo, Bart ! Ou visiter le Zoute ? Ceux qui parlent flamand, latin et grec ?

        Tu crois que les francophones pensent avec leur rectum ? Yo, Bart ! Arrête de bouffer des gaufres. Ce sont les flamands qui ont des prêtres, des évêques et même un cardinal pédophiles ! Et qu’est-ce qu’ils font tous ces gens avec le rectum ?

        Les Wallons sont pas des cons ! Ils ne disent pas ça pour la galerie. Ils n’ont plus peur. Ils finissent par te prendre au sérieux avec ton séparatisme, mais moi je ne te prenais pas au sérieux quand j’ai voté pour toi. . .

        Yo, Bart ! Les flamingants avaient l’air un peu butor (je ne connais pas la racine latine de ce mot) en tournant autour de Bruxelles comme des loups habillés de jaune, mais Bruxelles est francophone, t’as compris ça Bart ! On n’aura jamais Bruxelles, jamais ! A moins de faire la guerre ! Dis, tu veux pas faire la guerre tout de même ? Rassure-moi. . . Dis, tu vas pas nous foutre dans la calamité, hein ! Faut cesser de croire qu’on est les plus forts. C’est deux contre un. Les francophones se préparent et ils vont vite. . .

yo bart 1.jpg

 

        Tu veux devenir Roi de Flandre ou quoi ! Ou Empereur. . . Et on fera des jeux flamands ? Yo, Bart, j’voudrais soumettre ceci à ton cul pour qu'il y réfléchisse : tu crois qu’un musulman de Flandre ne fait pas le même ramadan qu’un musulman de Bruxelles ou de Wallonie ? Réponds-moi dans la langue que tu veux, mais pas en latin. . .

 

         Patrick Ringal

 

 

Les commentaires sont fermés.