Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/11/2010

Sacré Filou

Sacré Filou 2.jpg 

        - Bonjour Monsieur le Président Jo Dalton-Sarkozy !

        - Bon, bon, faisons vite ! Je vais vous dire quelque chose, j’ai besoin d’un conseil.

        - C’est pour ça que je suis là Monsieur le Président Jo Dalton-Sarkozy. Vous m’avez engagé pour . . .

        - Je sais pourquoi je vous ai engagé, pour m’écouter.

        - Bien. Dites-moi.

        - Mon collaborateur, vous savez, le principal ?

        - Fillon ?

        - Oui, ce fils de pute, ce filou, je le vire et il revient le lendemain ! Je ne trouve pas de solution. J’ai formé un nouveau gouvernement et ce pauv’con est déjà à sa tête ! Comment je dois faire ?

        - Je vous écoute . . .

        - Heu, bon, vous pouvez parler.

        - Il faut créer un poste rien pour lui, je veux dire un poste loin de vous, comme par exemple « Ministre des sondages » !

        - Ah ben non ! Il est plus haut que moi dans ces putains de sondages !

        - C’est ce que je dis . . . il est loin. (Je crois que j’ai parlé trop vite !)

        - Je préfère quand vous écoutez.

        - Bien Monsieur le Président Jo Dalton-Sarkozy.

        - A propos de ces sondages, comment il fait pour être aussi populaire ? C’est lui qui se tape tout le sale boulot et les Français l’aiment bien. Ma Carla m’a dit que je bouge trop. Putain, des élections dans deux ans et je suis au plus bas ! Si je ne suis plus président, cette connasse va partir ! Pourquoi pas. Je l’aime bien quand elle est couchée, debout, elle est trop grande. Faut que je remonte dans les sondages. Je vais rester calme et discret. Si je me retirais jusqu’aux élections quelque part du côté des Antilles ? Est-ce que mon Airbus Air Sarko one est prêt à décoller ?

        - Toujours Monsieur le Président Jo Dalton-Sarkozy.

        - Ne le dites pas à Filou. Je vais le laisser se planter tout seul, la France est vraiment dans la merde, et ensuite, je reviens dans deux ans, bling ! tout en haut dans les sondages !

        - Je ne crois pas que . . .

        - Je vous ai engagé pour, pour, pour . . ?

        - Ecouter.

        - Très bien. Vous viendrez avec moi, j’ai besoin de vous, je vais mettre un plan de bataille au point. . .

 

 

               Patrick Ringal

 

 

 

Sacré Filou.jpg

14/11/2010

Fais-moi un sourire

fais moi un sourire1.jpg

 

        Faut-il encore laisser nos enfants s’intéresser au monde qui les entoure ? Je voulais que les miens regardent les informations, lisent les journaux, écoutent la radio, s’informent, enfin, vivent en harmonie avec l’actualité et ne s’enferment pas dans le monde imaginaire et parfois violent de leur console ou des paradis artificiels du web. Quand, ce matin ma fille est venue me dire qu’elle avait peur des hommes tout nu avec une souris dans le cul ! Est-ce qu’il va aussi venir chez nous papa ? Je lui ai répondu : à quel jeu stupide joues-tu ma chérie ? Ce n’est pas un jeu papa ! C’est la vraie vie ! Les policiers américains ont arrêté un homme qui cambriolait une maison, il était drogué, tout nu et avait enfoncé une petite souris toute mignonne dans son cul ! (la DH et d’autres journaux, excepté le Monde Diplomatique) J’ai pu constater que ce qu’elle disait était vrai ! Bon ma chérie, calme-toi, je suis là. Ca s’est passé loin de chez nous. Ma fille m’a répondu : il n’y a pas ce genre de truc débile dans mes jeux ! J’espère bien. . .

        Pauvre petite bête, murmura ma fille. Je me demande pourquoi on a créé cet animal. Déjà qu’on l’utilise en laboratoire pour tester toutes les merdes et maintenant on les teste comme godemiché ! Où as-tu appris ce mot ?! Ben, dans les films pornos, eux au moins ne font pas peur ! Si tu veux, on peut dire gode . . .

        Dis papa, promets-moi qu’on n’achètera jamais une souris ! Promis ! Même pas un tout petit chien, on ne sait jamais ! Allez, souris-moi mon cœur. . .

 

        

            Patrick Ringal

 

 

fais moi un sourire2.jpg

11/11/2010

Ringalor (12) . . . philosophe

 

ringalor12.jpg      

              Ringalor (12) Vidéo 

 

        Je n’ai pas eu de ses nouvelles. Alors, je suis retourné à sa terrasse de café préférée. Il était là. Assit à la même place et buvait quelque chose. J’espérais que ce ne fut pas de l’alcool. Après tout, seuls quinze pour cent des alcooliques qui cessent de boire sans aide tiennent le coup ! Quand je vous disais que c’était une merde !

        Il n’avait pas les yeux dans le vide. Ses mains ne tremblaient pas. Il buvait une limonade en écrivant dans un carnet. Il m’explique qu’il prenait des notes.

        Il suffit de se poser ici, de laisser aller son imaginaire et la vie s’explique toute seule. Prends ce couple-là. Je les observe depuis un moment. Ils ont l’air de bien s’entendre. A première vue, ce sont des amis et puis, en y regardant de plus près, on remarque que lui est moins intéressé par elle (même s’il donne l’impression de bien l’écouter) qu’elle ne l’est par lui. Il se demande comment faire pour lever le camp. Comme c’est une amie et qu’en plus elle s’accroche à sa longue histoire, il est piégé. Ils communiquent, elle babille, il hoche la tête, mais ils ne sont pas sur la même fréquence. Tout à l’heure (j’espère dans pas trop longtemps pour lui), ils se sépareront en ayant l’impression de mieux se connaître, alors qu’il n’en sera rien.

        Et bien moi, c’est pareil. Je ne communique bien qu’avec moi-même. Voilà pourquoi j’aime regarder les gens et que j’aime aussi la pèche. On n’est pas obligé de parler. On peut rêver. On a le temps de se retrouver. Et si certains disent qu’on perd notre temps, il suffit de répondre : je préfère communiquer avec moi-même plutôt que de refaire le monde en buvant de la vodka.

 

                                                                       Ringalor (12) Vidéo

 

 

 

                   Patrick Ringal