Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/01/2012

Comment dire, train ou pas train ?

 

Je vais vous expliquer pourquoi je suis moins présent sur mon blog en ce moment ― mais plus pour longtemps. Je vous le dois.

C'est une tranche de vie et dans cette tranche il y a un spectacle que je répète et que je vais jouer en février et mars ; vous pouvez vous en faire une petite idée sur :

 

Ringal. . .

 

Mais également, j'écris mon quatrième spectacle.

Bon, il est presque terminé, donc ce n'est plus une excuse. Je ne peux pas vous en dire le titre. Sachez seulement qu'il commence par M. . . et qu'il se termine par . . . ! Entre les deux, il y a le plus beau titre de spectacle jamais imaginé !

Si, si, je vous assure. . .

 

gare 1.jpg

 

Dans ma récente tranche de vie, je me suis dit un matin : tiens, si je prenais le train pour aller répéter à Gembloux. Bonne idée, non ? Moi qui n'ai plus pris le train depuis les années 80 !

Donc, me voilà en route pour prendre le train de 16h37. J'arrive à la gare et je constate que mon train aura 20 minutes de retard. Pas grave. Ensuite, le retard est passé à 30, puis 40, puis 51 minutes, avant de ne plus savoir combien. Finalement, le train est arrivé avec une heure et vingt minutes de retard. J'étais évidemment en retard moi aussi pour ma répétition.

Je fais ma répétition et je me rends à la gare de Gembloux pour prendre le train de 22h05, le train retour, avec l'espoir que je rentrerai bien chez moi le soir.

Heureusement, le train est à l'heure. Quel bonheur. Je m'installe dans le compartiment vide ― non sans regarder autour de moi s'il n'y a pas quelques vilains prêts à me détrousser, et le trajet commence.

ga.jpg

Vingt minutes plus tard, pan ! Le train s'arrête au milieu de nulle part, dans le noir, le noir agressif parce que ce n'est pas celui de ma chambre.

Nous y sommes restés une heure !

Figurez-vous que le train avait percuté une poussette d'enfant posée en plein milieu des voies ! (Oubliée sans aucun doute par une maman distraite!)

J'ai évidemment raté ma correspondance et j'ai été contraint et forcé de terminer le trajet à pied, car il n'y avait plus de trains. Heureusement pour moi, je suis en bonne santé et j'ai de bonnes jambes !

Qu'est-ce que vous en pensez ? Moi, j'en pense que les trains sont utiles pour partir en vacances (encore qu'il vaut mieux ne pas partir lundi 30 janvier!), mais qu'ils sont totalement inutiles pour aller répéter un spectacle . . . !

 

Patrick Ringal

 

 

 

 

 

17/01/2012

Bréviaire 4

J’emprunte au « Jeu du dictionnaire » sur la Première radio, l’idée des définitions, mais je tiens à préciser que toutes celles que vous allez lire maintenant et à l’avenir, sont extraites du « Bréviaire de Ringalor » qui par ailleurs, comme tous les textes, sont soumises aux règles du droit d’auteur en vigueur dans l’univers entier. . . (dépôt Sabam)

 

 

Bréviaire du retour des vacances

 

brev 1.jpg

 

 

 

Péage : nom masculin, terme très agressif qui se décline généralement au pluriel.

 

 

 

Enfants : Nom que les familles dans le besoin aimeraient décliner au singulier. Également ; ceux qu'on aimerait abandonner sur une aire d'autoroute (payante), mais seuls les animaux domestiques peuvent subir ce sort.

 

 

 

Aire d'autoroute : locution qui désigne tout le contraire d'un air d'opéra, mais qui désigne également un espace dans lequel les enfants peuvent s'égayer en toute liberté pendant que les parents se demandent ce qu'ils vont faire d'eux. (Voir : enfants)

 

 

 

Bouchons : nom masculin pluriel, qui ne se rencontre qu'entre deux péages. Nom qui désigne un endroit où l'on aimerait tout faire sauter.

 

 

 

Visa : toute petite carte plastifiée qui permet de dépenser de toutes grandes sommes d'argent.

 

 

 

Studio avec vue sur la vallée : locution qui désigne un petit studio non meublé avec vue sur l'arrière-cour.

 

 

 

Beau temps : concept que l'on ne rencontre qu'en dehors des vacances.

brev 2.jpg

 

 

 

 

Forfait : Ensemble de prestations, de services proposés à prix forfaitaire, c'est à dire, à un prix qui dépasse le forfait.

 

 

 

Retour joyeux de vacances : (voir ― enfants, péages, etc. . .).

 

 

 

Merde : gros mot, très familier, qui désigne un état d'esprit quand on ouvre ses extraits de compte après les vacances.

 

 

 

Bonne rentrée à tous !

 

brev 3.jpg

 

 

 

Patrick Ringal