Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/02/2012

Tête de boeuf


  abattoirs2.jpg


  « Rundskop », un film flamand qui risque peut-être de remporter un oscar, mais qui a déjà consacré son interprète principal ― Matthias Schoenaerts ―  du « Magritte du meilleur comédien ».
    Bon, borné comme je suis, je vais attendre que la version française passe sur RTL !
    Un film en flamand ! Moi qui croyais que le flamand n'était utilisé que pour des discours séparatistes. . .
    « Tête de boeuf » que ça veut dire. Alors, j'ai été chercher sur le net et j'ai appris qu'il y avait des gens qui mangeaient de la tête de boeuf au dîner, ou de la tête de veau !
    Borné comme je suis, je n'ai pas envie de découvrir la tête de boeuf. Vous imaginez ! Non, moi je ne peux même pas l'imaginer. . . Bonté divine ! On vous apporte sur une assiette une tête de boeuf entière, qui tire la langue et qui vous regarde comme si vous étiez « Salomé » recevant la tête de Jean-Baptiste sur un plateau ! Impossible !
    Qu'est-ce qu'on mange dans la tête de boeuf ? On commence par quoi ? La langue justement ? Les joues ? La cervelle (s'il lui en reste. . .) ? Les yeux éplorés ? Ce qu'il y a dans le nez ? Impossible !
    J'aime trop la viande pour imaginer le boeuf se rendant à l'abattoir et implorer son bourreau avec un regard paniqué et larmoyant, peut-être un peu tirer la langue pour montrer qu'on est essoufflé, trembler beaucoup pour montrer qu'on a très peur, qu'on est innocent, que c'est une erreur judiciaire, qu'on a encore envie de profiter de la vie. . .

boeuf.jpg


    Moi, je préfère mon boeuf sous cellophane.

 

     Patrick Ringal

 

 

Les commentaires sont fermés.