Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/09/2009

Qui dit vrai ?

 

Qui dit vrai

 

 

 

Mathieu Kassovitz doute de la version officielle du 11 septembre... Mais qu'est-ce qu'il nous fait le p'tit rebelle ! Il se prend pour un investigateur de premier ordre, l'ordre mondial, et veut remettre en cause les faits et défendre sa vérité, ou la vérité cachée... Cette fameuse vérité cachée !

Elle nous accompagne depuis la nuit des temps. Depuis que l'évolution des espèces a créé l'homme (et encore, selon certains nous ne descendrions pas du singe, mais bien d'une planète lointaine...).

Tout est faux vous savez ! Prenons quelques exemples :

Un vieux classique dit que les Américains ne sont jamais allés sur la lune. Un autre que les chambres à gaz n'ont pas existé. Qu'Hitler n'est pas mort et qu'il projette, avec Ben Laden, de revenir au devant de la scène. La vérité cachée est qu'il y a des complots partout, que nous sommes filmés en permanence, écoutés jour et nuit, lus et traqués sur la toile même le dimanche. (Tiens, moi en ce moment, je suis en train d'être fiché !) La vérité cachée est que mon père n'est pas mon père, pire encore, que je ne suis pas moi-même !

La vérité cachée du grand complot qui nous manipule. Le complot américain s'entend. Les Américains sont les pires manipulateurs sur cette planète, tellement manipulateur que certains doutent qu'ils nous manipulent !

Mathieu Kassovitz l'a bien compris. Il n'est pas tombé dans le panneau. Il est devenu copain avec Bigard et Cotillard ! Bien sûr que non que les tours ne se sont pas écroulées toutes seules. Il y a bien des avions qui sont rentrés dedans, mais on nous a fait croire qu'ils étaient pilotés par des méchants arabes alors qu'ils étaient pilotés par des Américains qui voulaient déstabiliser l'ordre mondial. Mieux encore, c'est Bush et ses cousins qui ont organisé tout ça pour que le texan cesse de chuter dans les sondages.

Quand je vous disais que la vérité cachée est partout. Je ne sais même plus si ce que je pense est vrai ! Pour le reste, je m'accroche à ce qui est indéniable : j'ai cessé de boire de la bière et je vais faire la plus belle partie de raton laveur avec ma femme ce soir …

 

          Patrick Ringal

 

 

15/09/2009

La déroute

banque centrale us 

 

Je ne me souviens pas de ce que je faisais le 15 septembre 2008... Qui s'en souvient, mis à part quelques traiders, quelques patrons de banque, quelques acteurs de banqueroute, de fuite de capitaux. Oui, j'ai appris comme tout le monde que « Lehman Brothers », la plus grande et plus ancienne banque américaine avait déposé le bilan. Elle avait 600 milliards de dollars de dette ! Qui pouvait se permettre ça ! Qui étaient-ils pour avoir l'indécence de jeter autant d'argent par les fenêtres ! Moi je recevais un appel de la banque si je descendais de 60 euros en dessous de zéro sur mon compte...

Alors oui, je me suis régalé avec les images de traider sur la paille, portant leur carton jusqu'à leur voiture (qu'ils n'allaient plus pouvoir payer). Des employés de banques qui allaient tout simplement retourner à la vraie vie... Pour eux, jusqu'à ce jour, la vie avait la forme d'un écran d'ordinateur, avec des courbes vertes et encore des courbes vertes, chaque courbe les éloignant un peu plus de la réalité.

Tout était réglé. La machine ne devait, en principe, jamais se gripper. On gagne et on rejoue, comme au casino. On mise gros avec l'argent des autres et on empoche une part du rêve américain. Même le dimanche, à l'heure du barbecue, on regardait vers les tours de Wall Street et on se disait qu'elles avaient fière allure, plus belles en tout cas que nos grands adolescents qui grandissaient dans l'anarchie de leurs hormones. D'ailleurs, on ne connaissait plus la vie de nos enfants. Étaient-ils encore les nôtres ?

Le 15 septembre je me suis régalé en les voyant se faufiler comme des voleurs vers les coins sombres de la vraie vie, cherchant des yeux une lumière qu'ils ne connaissaient pas. Je me suis régalé parce que je savais qu'ils allaient retourner chez eux et apprendre de leurs proches un peu d'authenticité.

Pour moi, c'était la fin de la déroute.banques

 

 

            Patrick Ringal

09/09/2009

Des chiffres

 

nnnnn

 

Je me suis dit que rien ne pourrait arrêter le temps qui passe. Que je pouvais bien me mettre à jouer comme Keith Richard, même avec deux doigts, le temps va s'écouler implacablement. C'est un tueur en série des plus doué. Il échappe à toute règle. Il commet ses crimes par milliers chaque jour et nous n'avons pas l'ombre d'une piste qui nous mènerait à lui.

Vous savez, nous sommes aujourd'hui le 09/09/09... (On peut aussi jouer au Lotto belge et au Loto français aujourd'hui, même ceux de vendredi.)

Nous aurons encore la chance de vivre le 10/10/10.

Le 11/11/11, mais nous serons plus vieux et certains ne seront plus là pour solenniser ce jour et puis viendra...

.. le 12/12/12 ! Le dernier.

Après, il n'y aura plus de chiffres semblables avant le siècle prochain. Tous ici bas nous serons partis.

Les belles femmes qui tripotent nos fantasmes ne feront même plus du tricot dans des homes !

Alors, profitons-en. Tirons le jour jusqu'à sa dernière seconde. Aujourd'hui, pas de télé, pas de disputes, pas d'embrouilles, seulement profiter du temps qui s'écoule.

Le tueur en série est peut-être dans l'ombre...

 

        Patrick Ringal