Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/01/2008

Nécro

 

 

 3fa05a81925109ee7bff09bec689702e.jpg

 

          L’acteur Heath Ledger est mort. Vous savez, c’est lui qui crevait l’écran dans « Brokeback Mountain », film génial et dérangeant. 

         Suicide ou accident ? On l’apprendra. En attendant, sa nécro n’est pas prête et les journaux sont pris de vitesse par ce destin fulgurant ; comme fulgurante est sa mort. Le net est déjà pris d’assaut par les fans ou les commentaires homophobes. Bien fait pour ce pédé ! Faire l’apologie de cette déviance ! Que je vous le dise ; en plus, il n’était même pas homo... Comme quoi, sur le net, l’intelligence et la sensibilité côtoient la connerie sous toutes ses formes !

         Par contre la nécro de Britney Spears est prête ! C’est l’agence AP (équivalente à l’AFP) qui le dit. Vaux mieux se préparer. Elle est tellement dingue et en dehors du monde réel que Britney pourrait bien ne faire ce petit cadeau plus tôt que prévu ! Vous imaginez si elle cessait de crever le monde people et qu’elle venait à crever tout court, ce serait l’événement majeur de notre siècle, et le tirage de notre journal pourrait nous mettre à l’abri du besoin pendant quelques années... 

         D’autres nécros sont prêtes.

         Celle de la Belgique, à mon avis, est déjà écrite en Flandre. Celle du Roi aussi. Et pourquoi pas celle de la francophonie ? Puisque l’anglais envahit tous les continents. 

         La nécro de Chirac est prête et c’est énervant qu’il tienne le coup. On aimerait tellement la publier parce qu’elle est bien écrite.

         Carlos est mort d’un cancer et on le remercie... Le cancer est notre allié. Il tue à petit feu et ça nous laisse le temps de préparer une belle nécro, avec des photos inédites ! 

         Qui d’autres ? Ben tiens, Verhofstadt, puisqu’il passera l’arme à gauche et à la Flandre nationaliste dans deux mois !

         Tant de gens qui sont déjà morts et qui attendent dans les tiroirs de la morgue journalistique...

9c024933680e1b78d1b15875e5b5e3bf.jpg

 

           Patrick Ringal

 

    cequejevois@hotmail.com

 

 

21/01/2008

Dans mon quartier, la nuit.

 

449b49ccfc8c3ef91d6f202841092043.jpg 

 

 

        Alors, j’entendis des grands cris et même des hurlements. D’abord un, puis un deuxième plus fort et plus long. Et je me suis réveillé. Ce n’était pas une nuit de pleine lune mais il y avait du vent. Dans mon quartier, le vent s’engouffre entre les maisons et secoue les arbres. Il fait même claquer un hauban (et bon sang, je ne sais pas où est ce hauban) ! Puis, un troisième cri. Ce sont les chats. Ils se battent pour une femelle. Puis, un quatrième. Tous les chats du quartier s’étaient donné rendez-vous sous mon balcon. Les cris devinrent des plaintes. Vous avez déjà entendu ? Ca vous glace le sang. Un cinquième, bien distinct celui-là. Plus guttural. Sans doute le chef de la bande. C’est moi qui prendrai la femelle. Pas de discussion ! 

         Parmi les chats, il y a de jeunes prétendants. Et les combats commencent. Violent. Obsédant. Même les sirènes filantes de la police n’effrayent pas les chats. On entend les griffes entamer les chairs. La rage de vaincre s’empare d’eux. Ils soufflent aussi. Je recule un peu. Je me mets en retrait sur le balcon de peur que l’un d’eux ne finisse par sauter jusqu’à moi. La loi de la jungle des villes opère. Sanglante.

         J’ai été empêché de dormir cette nuit par des chats qui se battaient (des fauves, ne l’oublions pas). C’est tout de même mieux que le bruit des avions qui décollent.

         A six heures, j’entends ma voisine qui monte les escaliers. Elle revient de sa virée du samedi. Elle ira se coucher et dormira tout le dimanche (c’est elle qui me l’a raconté). Elle prendre une petite collation en guise de souper, avec un ou deux verres de vin, puis retournera s’étendre en rêvant au samedi prochain. Quand elle rencontre un mâle qui lui plaît, alors elle va dormir chez lui. Mais ça ne dure jamais longtemps. Ma voisine est une femme qui aime sa liberté et les hommes, selon ses dires, ne pensent pas à lui laisser cette liberté. Ils veulent tout contrôler. Ils aiment dominer. Ainsi, au bout d’un jour ou deux, elle revient habiter au-dessus de chez moi. Un peu comme une chatte sauvage...

b51e9bf651d5d4b99fabadc626415b01.jpg

 

            Patrick Ringal

 

    cequejevois@hotmail.com

 

 

17:03 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : humeur, nuit, chats

16/01/2008

Le salon de l'écologie

 

 

5ebdacb7e1534214c11207341ff7eac6.jpg 

 

         C’est le salon de l’auto à Bruxelles. Le salon de la liberté et de la beauté. Le salon du rêve. Les chromes rivalisent avec les diamants ; qui sera la plus belle ? Sauf que la voiture n’est pas éternelle. 

         J’ai assisté à cette discussion...

         - Vous trouvez monsieur que la voiture est encore un symbole de liberté ? 

         - Bien entendu ! Grâce à elle, nous pouvons nous déplacer où bon nous semble, quand bon nous semble, il me semble. Je ne vois pas pourquoi elle ne serait pas LE symbole de la liberté. Beaucoup plus que la montgolfière !

         - Dites ça à ceux qui sont arrêtés dans les bouchons ; ce matin il y a 20 kilomètres de bouchons entre Waterloo et Zaventem... 

         - Je dis ça à ceux qui attendent sur un quai de gare. Il reste encore quelques places sur les autoroutes. Je vous le dis. Quand elles seront toutes remplies, on en construira de nouvelles. Oui, la voiture rend libre. Avant de posséder ma voiture, j’allais dire bonjour à ma vieille mère (qui vit dans un home au vert, en campagne, au milieu des vaches, des vrais vaches, pas des clones) une fois par mois, quand ce n’était pas toutes les six semaines ! Monsieur, il me fallait prendre le métro, ensuite le train, ensuite le bus et enfin, marcher... Une heure trente de trajet ! De quoi regretter qu’elle soit encore en vie ! Maintenant, je prends ma voiture, et hop, me voilà chez elle une fois par semaine. Ma mère est heureuse de me voir, et elle se fout complètement du CO2 et du réchauffement climatique. De toute façon, elle a toujours froid aux pieds !

         - Justement, que faites-vous de l’état de la planète ?

         - Comme ma mère, je m’en fous ! Je ne vois pas ce que vous voulez dire ? Qu’est-ce qu’elle a la planète ? Moi, je ne sens pas la différence. Il fait plus chaud... Tant mieux, j’aime quand il fait chaud. J’aime le soleil. Que je vous dise, le salon de l’auto mettra l’accent sur l’écologie. Tous les constructeurs font un effort, un très gros effort pour que la voiture devienne plus grosse et plus sûre et plus propre. C’est le salon de l’écologie ! Vive la voiture ! Et vive les femmes qui vont avec !

 

 

fa1eb6138e77184ebbffe7114f02b4fe.jpg

         - Pour être propre, il suffit de marcher un peu ou de prendre les transports en commun, de se bouger quoi ! 

         - Vous êtes sourd ou quoi, je déteste les transports en commun ! J’aime ma voiture. Elle est spacieuse. Elle est chauffée. J’ai mon thermos de café. J’ai la radio, un GPS qui me dit où je me trouve dans le monde (c’est important de savoir où l’on se trouve, non ? C’est important de ne pas se perdre, tant de gens se perdent). Personne pour m’emmerder. Je règle quelques affaires avec mon portable, je lis mes emails. Je suis bien.

         - Vous ne marchez jamais ? 

         - Je n’aime pas marcher. Il y a trop de voitures et puis ça pue ! Dans ma voiture j’ai la clim et ça sent bon le progrès ! Vive la voiture !

         - Vous savez que la voiture est assassine... 

         - Hum ... ?

         - Ben oui, la voiture tue plus que les armes à feu en Belgique. Ah ... aaaah ! 

         - Je n’ai encore tué personne ! J’ai des détecteurs tout autour monsieur, je ne risque pas de cogner quelque chose... Vive la voiture !

         Qui est d’accord avec qui ? Je vous le demande ? De toute façon, il y aura toujours du pour et du contre, bien au contraire ; même dans 50 ans, quand il n’y aura plus de pétrole et qu’on sera encore coincé dans un bouchon avec notre voiture qui roulera à l’hydrogène ou à l’eau ...

 

78a531e79f89767c569ffb660ba99755.jpg
 

          Patrick Ringal

 

   cequejevois@hotmail.com