Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/10/2011

La connaissance de soi

 

connaissance 3.jpg

 

 

 

 

Ma foi, je ne me connaissais pas vraiment jusqu'au jour ou ma femme me proposa de répondre à quelques tests, quelques questionnaires. Ça lui a pris du jour au lendemain ! Ma femme est devenue une accro des questionnaires en tous genres que l'on trouve dans les magazines féminins. Je me suis prêté au jeu. Je voulais lui faire plaisir. Je l'aime, vous comprenez. . .

Alors, nous avons répondu honnêtement aux questions.

Ces questionnaires portaient en eux la révélation ! (selon les magazines)

« Êtes-vous infidèle ? » « Êtes-vous jalouse ? » « Votre alimentation est-elle équilibrée ? » « Le stress fait-il partie de votre quotidien ? » « Êtes-vous sexuée ? » « L'amour physique est-il important pour vous ? » « Comprenez-vous vos amies (amis) ? » « Comprenez-vous votre animal de compagnie ? »

En réalité, toujours les mêmes tests, mais ça fait vendre et ma femme adore acheter ces magazines, surtout si la couverture est rose. . . Je l'aime, vous comprenez !

connaissance 2.jpeg

 

En revanche, vous ne tomberez jamais sur les tests suivants :

« Êtes-vous pédophile ? » « Êtes-vous un conducteur fantôme ? » « Êtes-vous un cosmonaute refoulé ? » « Avez-vous choisi la bonne voie pour votre enfant en le plaçant chez les jésuites ? » « Êtes-vous vraiment convaincu que les nègres ont leur place en Europe ? »

Jamais ! Pourtant, ces tests pourraient nous apprendre beaucoup de choses sur nous même.

Rassurez-vous, j'en ai trouvé un que je vous soumets :

 

« Êtes-vous un tueur en série ? »

 

Répondez honnêtement aux questions suivantes en cochant A ou B.

 

Si vous pensez à une femme, avez-vous envie de :

A - La découper en morceaux ?

B - La serrer dans vos bras ?

 

Quand vous courrez dans les bois, essoufflé, est-ce pour :

A - Échapper à la police ?

B - Faire votre jogging ?

 

Quand vous pensez à votre maman :

A - Avez-vous envie de la pendre à un crochet de boucher et de lui ouvrir le sexe hideux avec un grand couteau ?

B - Avez-vous envie de la serrer dans vos bras ?

 

Quand vous allez au cinéma :

A - Regardez-vous votre voisine en l'imaginant vous supplier de ne pas lui faire de mal ?

B - Vous arrive-t-il de vous endormir ?

 

Vous arrive-t-il d'éprouver de l'excitation à la vue du sang ?

A - Oui

B - Non

 

Et enfin, si vous aviez dans votre chambre à coucher les cadavres de cinq femmes en décomposition, crieriez-vous :

A - Quel bonheur, merci mon dieu !

B - Quelle horreur !

 

Répondez honnêtement à ces questions et faites le total des A et des B.

Si vous avez une majorité de A, vous êtes presque certain d'être un tueur en série et il serait judicieux de vous faire soigner ou de vous rendre à la police.

Si vous avez une majorité de B, vous n'êtes pas un tueur en série, mais vous êtes assez tordu pour avoir fait ce test. Donc, soigné aussi, mais pas la police.

Si vous avez une égalité entre les A et les B, vous êtes mal barré pour savoir si vous êtes un tueur en série ou pas et vous avez dépensé votre argent pour rien en achetant ce test.

 

Pour conclure, j'ai envie de dire que les questionnaires et les tests ne servent pas à grand-chose et qu'il vaut mieux apprendre à se connaître en vivant sa vie. . .connaissance 1.jpg

 

 

Patrick Ringal

 

 

06/10/2011

Des milliards

 

des milliards 2.jpg

 

 

 

 

Il y a un truc qui me chiffonne depuis quelques jours en tant que non-économiste : on parle de milliards et de milliards d'euros. La Grèce a besoin de milliards, encore plus de milliards qu'avant. Dexia a 100 milliards qui ne sentent pas bon et voilà qu'on va les planquer dans une vilaine banque. Les gouvernements français et belge ont donné 150 milliards en garantie à cette vilaine banque. L'Europe assure la stabilité de la zone euro en aidant par milliards ceux qui frémissent.

Ah oui, je crois bien que la Belgique a déjà donné des milliards à cette même Dexia et à Fortis en 2008. . .

Alors ce qui me chiffonne c'est : d'où viennent tous ces milliards ? Hein ? Ils sortent d'où ? Comment on crée des milliards ? Ils n'étaient pas là hier et maintenant il y en a tout plein, vraiment tout plein, des milliers de milliards qui naissent et se reproduisent comme les lapins.

Je sais comment on construit une maison, comment on consolide son couple et aussi comment faire naître un roman ou une chanson ; je sais aussi pourquoi les avions volent, je sais que les nuages sont constitués d'eaux et qu'ils ne cachent pas la vie des anges, alors j'aimerais continuer à comprendre le monde dans lequel je vis et donc comment on fabrique des milliards ?

Mon fils aussi aimerait comprendre le monde qui l'entoure. Il m'a demandé hier : tu peux me donner 50 euros ― pour je ne sais plus quoi ― ?

Je lui ai répondu qu'il n'y avait plus d'argent sur le compte. Suite à cette réponse, somme toute réaliste de ma part, il s'est exclamé avec sa logique du monde dans lequel il vit : tu n'as qu'à remettre de l'argent sur le compte !

Va-t’en lui expliquer maintenant !

des milliards 1.jpg

 

 

Patrick Ringal

 

 

31/08/2011

Silence en coulisses

 

silence coulisses 1.jpg

L'organisation de mobilité Touring propose que l'on évacue les véhicules accidentés avec les blessés toujours à leur bord, ceci afin d'éviter les interminables bouchons qui empêchent ceux qui ne font pas d'accidents d'aller travailler. . .

On imagine déjà quels pourront être les abus :

 

― Chef ! Je crois que je l'ai vu bouger. . .

― Mais non ! Il est bien mort.

― Chef ! Je vous assure qu'il respire encore !

― Alors, il attendra la dépanneuse . . .

 

Ou encore :

 

― Chef ! Chef ! Il perd beaucoup de sang !

― Calmez-vous mon petit, on voit bien que c'est votre premier accident. Les blessés perdent toujours beaucoup de sang, beaucoup plus qu'il n'en faut. Attendons la dépanneuse. . .silence coulisses 2.jpg

 

Et ceci :

 

― Chef ! Je crois qu'il veut vous dire quelque chose ?

― Oui. . .

J'ai très mal. . .

― Et alors ?

Vous croyez que l'ambulance vont bientôt arriver ?

― Non. Nous attendons la dépanneuse !

Mais, je souffre !

― Vous avez fait le malin en roulant trop vite, maintenant vous allez apprendre à rouler lentement derrière une dépanneuse ! Vous connaissez la fable de la tortue et du lièvre, ou du lapin, je ne sais plus. . . Celui qui veut aller trop vite fini dans le mur, ou dans les choux, je ne sais plus. . .

 

Enfin ceci :

 

― Chef ! Chef !

― Quoi encore !

― Elle essaye de dire quelque chose.

― Et bien, faites semblant de rien. Il est presque midi, j'ai faim, je devrais déjà être chez moi et les consignes sont de dégager l'autoroute au plus vite !

― Mais c'est une victime ! C'est un être humain ! Chef ! Un peu de coeur !

― Mon petit, à voir son état, je dirais qu'elle n'est plus qu'un composant de la voiture ! Comment voulez-vous la sauver ! Ce serait une perte de temps et d'argent pour la société. Allez, on remballe !

silence coulisses 3.jpg

 

 

Patrick Ringal