Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/04/2012

Les deux mondes

grillesrouillées.jpg


 


   Il faut remplacer les grilles du château de Laeken. Elles sont trop rouillées. On ne peut pas les laisser dans cet état. Je veux bien. Des grilles, ça doit être en bon état, comme les portes et les fenêtres. Ces grilles-là vont coûter 1,5 million d'euros. « Vous êtes certain qu'il n'y a pas moyen de trouver moins cher ? »
    C'est la régie des bâtiments qui va payer et pas la dotation du roi. Pourtant, il avait promis qu'il utiliserait l'argent de sa donation pour réparer toutes les fissures, les lézardes et les rouilles dans toutes ses résidences.
    Il paraît qu'il a déjà d'autres projets en cours. Une nouvelle cabine dans son yacht privé ? Une chasse à l'éléphant (heu. . . non, pour les éléphants c'est grillé depuis Juan, peut-être le tigre. . .) avec son frère de caste espagnol ? Quoi qu'il en soit, je lui conseille de mettre un peu de côté pour entretenir cette nouvelle clôture. Ce n'est pas trop demander, qu'est-ce que vous en pensez ?
    Il y a deux mondes : celui derrière les grilles et les autres.
    Sur ce, je ne vais pas voter, mais c'est tout comme.

Patrick Ringal

20/04/2012

Quel budget ?

 

antoniodirectorburns.jpg


    Le budget italien pour la culture est de 0,21 %, alors que celui de la France est de 0,7 et celui de la Belgique de plus ou moins 1,25 %.
    Autant dire rien. Quelques petits billets jetés ici et là au gré des vents.
    L'Italie a donc 0,21 % de son budget pour la culture, alors qu'elle prétend détenir la moitié du patrimoine mondial culturel.
    La culture ne fait pas recette au moment des élections. Encore moins après.
    Toujours en Italie, Antonio Manfredi, fondateur et directeur du Musée d’art contemporain de Casoria  a décidé de brûler chaque jour une oeuvre d'art, dans ce qu'il appelle sa « Art War », pour faire réagir les autorités. Il croule sous les dettes. La Camora veut bien l'aider, mais vous comprenez qu'Antonio n'est pas convaincu par ce mécène, disons un tantinet peu culturel.
    Je suis dépité pour lui, car brûler des oeuvres d'art contemporaine, c'est un peu brûler ce qui n'intéresse pas grand monde ― pour être plus précis, qui n'intéressent que les pointus des musées.
    Imaginez un peu que le directeur de la Scala de Milan décide de brûler chaque jour un fauteuil de sa salle, ou que le directeur de la Galerie Borghèse décide de brûler son Leonard de Vinci, ses David, ses Raphaël ou ses Le Caravage ! Vous verrez comme le politique enverra l'armée (0,8 % du produit intérieur brut ― le budget moyen en Europe étant de 1,47 %) pour arrêter le massacre.
    Il est des causes désespérément justes qui sont vouées à l'échec.

borghese.jpg



Patrick Ringal

14/04/2012

La grève

villo.jpg


    On peut faire grève ou manifester pour tout, comme on peut faire feu de tout bois. Il n'y a pas de limite. Je suis pour le droit à la grève et à la manifestation, quelle qu'en soit la cause.
    Un homme est mort, il est normal que les transports en commun bruxellois s'arrêtent.
    Et quoi ! C'est trop long ?
    Et quoi ! Un mort, un jour de grève. . . Deux morts, deux jours de grève . . . ?
    Il y aura toujours des gens pour dirent que c'est honteux de les prendre en otage. (Je préfère être un otage de luxe dans la capitale de l’Europe, plutôt qu'un otage au Mali.)
    Marchez nom de dieu ! Bruxelles n'est pas Los Angeles (la distance nord-sud est de 71 km et la distance est-ouest de 47 km ). Faites du vélo ou du Villo ! Du patin, du skate, du riff, de la trottinette, de la débrouille quoi. . . !
    J'en vois qui attendent à l'arrêt de bus ou de tram alors qu'il y a grève. On est chez Magritte. Ceci n'est pas un arrêt de bus. Et quand on leur demande pourquoi ils attendent alors qu'il y a grève, ils répondent : on ne sait jamais, peut-être qu'ils vont reprendre le travail, c'est un service public tout de même.
    A Andenne, ils font grève, mais personne de tout en haut ne veut venir à la réunion avec les syndicats. Normal, il n'y a pas eu de mort, juste des coups de couteau.
    Et puis, c'est votre métier de gardien de prison que de recevoir de temps en temps des coups. Si vous avez postulé pour ce poste, j'imagine que vous n'avez pas confondu avec celui de gardien de crèche pour bébé . . . ou je me trompe ?
    Un prisonnier a le droit d'essayer de s'évader. C'est tout ce qui lui reste. Moi, c'est ce que j'essayerais de faire, chaque instant, chaque seconde ― m'évader pour retrouver ma dignité d'homme libre.

prison.jpg


    Mettez un gardien de prison dans les bus et les trams pour surveiller les passagers, vous verrez qu'il fera grève parce qu'il ne se sentira pas en sécurité.
    Faire grève est un droit.
    Même aujourd'hui, jour de la maladie de Parkinson, un parkinsonien pourrait faire grève parce qu'on a refusé de l'embaucher dans un magasin de porcelaine. Discrimination.
    J'ai fait ma grève ces dernières semaines.
    Je reviens en me sentant beaucoup mieux.
    Une petite grève de temps en temps nous rappelle à nous même qu'on n'est pas un simple rouage dans la vaste mécanique de la société. . .


Patrick Ringal