Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/02/2012

Un meilleur riz


micro1.jpg



    Hier soir, paf ! Plic ! Crrrr ! Notre four à micro-ondes rend l'âme ― et visiblement, pour un micro-ondes, rendre l'âme semble assez violent, vu le potin qu'il a fait. Il est à noter qu'il gardait son âme depuis de nombreuses années (je crois même qu'il a battu le record de longévité des micros-ondes!).
    Il nous a quittés au plus mauvais moment, quand nos invités étaient prêts à manger et qu'ils avaient déjà couteaux et fourchettes à la main.
    Donc, ce matin je me rends dans une grande surface ― je ne peux pas citer son nom, pour ne pas faire de publicité, mais apprenez que le nom de cette grande surface commence par un C et se termine par un R et au milieu il y a le plus bête nom de grande surface !
    Je vais au rayon électroménager.
    Devant moi, des dizaines de fours à micro-ondes.
    Devant moi, des dizaines de prix différents.
    Les prix vont de 49 euros à 379 euros. . .
    Inutile de préciser que j'ai acheté celui à 49 euros, mais je me suis demandé qu'elle était la différence entre le moins cher et le plus cher ?
    Rien, aucune, nada, enfin oui, sans doute plus puissant et avec plus de minutes, mais pas plus de boutons ou une télévision incorporée.
    Ah si, il y avait une différence : le plus cher avait un aspect plus design. . .
    Je crois que pour certaines personnes, le riz que l'on réchauffe au micro-ondes a un meilleur goût quand le four a un beau look. . .

micro 2.jpg

 

Patrick Ringal

 



17/02/2012

Le méchant


   DSC_8263.jpg


    La première de « Traviata-Camélia » a eu lieu.
    Maintenant, nous jouons cet opéra dans lequel je suis le méchant. . .
    (J'aime bien jouer les méchants. Je crois que tous les comédiens aiment jouer les méchants et vous savez pourquoi ? Parce que les gentils se font toujours avoir, parce que les gentils n'ont pas de caractère, parce que les gentils ont de belles gueules de jeunes premiers et que les belles gueules sont souvent vides. . . Et puis, jouer les méchants permet de ne pas l'être dans la vraie vie.)

    Voici un lien qui vous permettra de vous en faire une idée plus précise ; en réalité, un reportage de « Telesambre ». ― Pour ceux, comme moi, qui ne connaissent pas cette télévision, rassurez-vous, c'est une télévision tout à fait normale. . . ! ―

 

Telesambre 

 

 

DSC_8264.jpg

 

Photos : Marie-Christine Paquot

10/02/2012

Tête de boeuf


  abattoirs2.jpg


  « Rundskop », un film flamand qui risque peut-être de remporter un oscar, mais qui a déjà consacré son interprète principal ― Matthias Schoenaerts ―  du « Magritte du meilleur comédien ».
    Bon, borné comme je suis, je vais attendre que la version française passe sur RTL !
    Un film en flamand ! Moi qui croyais que le flamand n'était utilisé que pour des discours séparatistes. . .
    « Tête de boeuf » que ça veut dire. Alors, j'ai été chercher sur le net et j'ai appris qu'il y avait des gens qui mangeaient de la tête de boeuf au dîner, ou de la tête de veau !
    Borné comme je suis, je n'ai pas envie de découvrir la tête de boeuf. Vous imaginez ! Non, moi je ne peux même pas l'imaginer. . . Bonté divine ! On vous apporte sur une assiette une tête de boeuf entière, qui tire la langue et qui vous regarde comme si vous étiez « Salomé » recevant la tête de Jean-Baptiste sur un plateau ! Impossible !
    Qu'est-ce qu'on mange dans la tête de boeuf ? On commence par quoi ? La langue justement ? Les joues ? La cervelle (s'il lui en reste. . .) ? Les yeux éplorés ? Ce qu'il y a dans le nez ? Impossible !
    J'aime trop la viande pour imaginer le boeuf se rendant à l'abattoir et implorer son bourreau avec un regard paniqué et larmoyant, peut-être un peu tirer la langue pour montrer qu'on est essoufflé, trembler beaucoup pour montrer qu'on a très peur, qu'on est innocent, que c'est une erreur judiciaire, qu'on a encore envie de profiter de la vie. . .

boeuf.jpg


    Moi, je préfère mon boeuf sous cellophane.

 

     Patrick Ringal