Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/04/2011

Pauv'con n'aime plus la Tunisie

 

pauvcon2.jpg

Panique en France ! Jo Dalton-Sarkozy ferme les frontières, arrête des trains et surveille les avions en provenance . . . et bien de partout ! On ne sait jamais. Il risque d'y avoir entre 20000 et 30000 Tunisiens tuberculeux et voleurs qui décident d'entrer en France ! Elle panique la France !

Et moi je vous dis, moi Patrick, que Jo Dalton-Sarkozy est plus un danger pour l'Europe que les Tunisiens qui traversent la méditerranée !

C'est une honte ! Pour une fois, je suis d'accord avec Berlusconi quand il décide d'accorder un visa temporaire à ces gens. Ce sont des hommes et des femmes comme tout le monde.

D'ailleurs, on s'en est bien rendu compte quand on allait en vacances là-bas . . .

Ce visa permet, pendant trois mois, à ces Tunisiens de se déplacer en Europe et donc, pour beaucoup, de rejoindre de la famille en France.

Panique !

N'oublions pas que la France a une longue histoire avec la Tunisie.

Jo Dalton-Sarkozy est anti-européen en agissant de la sorte, comme l'Allemagne d'ailleurs. A croire que l'Europe c'est la France et l'Allemagne. . .

Fermons les frontières pour combattre, non pas l'immigration, mais Marine Lepen !

Pauv'conne ! Elle me fait paniquer cette salope ! Disait pas plus tard qu'il y a quelques minutes Jo Dalton-Sarkozy à son conseiller.

Laissons ces Tunisiens rejoindre l'Europe !

30000 êtres vivants, c'est quoi ? Une goutte d'eau en Europe.

C'est l'âme même de l'Europe que Jo Dalton-Sarkozy est en train de fouler de ses petits pieds, du haut de ses petites jambes et de sa très grande arrogance ! D'autres suivent son exemple, comme la Belgique qui vient de renforcer ses contrôles douaniers. . .

pauvcon 1.jpg

 

Misère. . . J'espère que les Tunisiens ne vont pas trop nous en vouloir et qu'on pourra encore aller dans notre village de vacances cet été. . . ! (Un anonyme belge)

 

Patrick Ringal

 

23/11/2009

Ne pas bouder son plaisir

 

Rompuy

 

 

On ne va pas bouder son plaisir. Herman Van Rompuy c'est un grand cru pour notre pays. Ca fait du bien. On parle de nous un peu partout dans le monde. La Belgique, ce tout petit pays tout près des Canaries pour les Chinois, est en train de prendre sa place sur la carte du monde. On en avait déjà parlé avec l'affaire Dutroux et la marche blanche (vous vous souvenez : Belgique terre de pédophilie), également avec Tintin, avec Justine Henin et Kim Clijsters, plus quelques autres faits divers qui peuplent les nouvelles, mais tout de même, maintenant c'est du premier choix. Nous sommes les présidents de la communauté européenne, nous sommes les présidents de l'Europe, en fait nous sommes les présidents d'un continent alors nous sommes contents. Je n'en ai que faire de ce que les autres pensent. Ils sont jaloux, tant pis, c'est eux qui souffrent, pas moi, pas nous, pas notre Van Rompuy (prononcez comme « feuille » écrivent les agences de presse pour coacher les journalistes), pas ma mère, bruxelloise de souche, qui croyait que la Belgique allait disparaître et qu'elle allait devoir changer sa carte d'identité, maintenant ma mère est rassurée : son pays est le plus important aux yeux du monde, après Bruxelles bien entendu. . .

On ne va pas bouder notre plaisir. Nous avions déjà Bruxelles comme capitale de l'Europe, maintenant nous avons en plus Van Rompuy qui va nous diriger tout ce grand bazar !

Ca doit faire mal par où ça passe pour les français; eux qui sont obligés de tricher contre l'Irlande pour aller en coupe du monde de football, mal de voir ce p'tit mouchoir de territoire recevoir tant d'honneur . . . Quoi que Joe Dalton m'a étonné sur ce coup-ci. Sa déclaration vantant les mérites de Van Rompuy semblait sincère. Je crois qu'il l'aime bien, qu'il le respecte, mais que surtout il se dit que ce timide et discret personnage ne risque pas de lui faire de l'ombre. Quoi que ? Que nous réserve l'avenir.

Van Rompuy il me plaît. Et je vais vous dire pourquoi ; il y a dix ans on le disait fini, terminé, over, out, burn et tout . . . Son parti était de la crotte de Flandres. Regardez où il en est maintenant ! Si c'est pas un exemple pour nous tous.

Mes amis, il ne faut jamais se décourager. La roue tourne toujours, si on prend la peine d'actionner quelques mécanismes …

europe_nuit

 

          Patrick Ringal

05/08/2007

Quand le lion rugit ...

 

f8e8df7b016b1fb104c8a3025e83de22.jpg 

 

 

         ... l’Europe sourit, tellement c’est petit ! 

         Et Alexia retrouve des forces au fond de son lit. Bientôt nous pourrons à nouveau lui parler. Heureusement, elle est Italienne et aime le français.

         Ah ces flamands ! Ils n’en ratent pas une ! Maintenant faudra que les profs de trois écoles primaires communales de Zaventem, Sterrebeek et Wolume-Saint-Etienne ne s’adressent aux parents qu’en flamand ! Alors qu’il y a 20 pour cent de francophones et bon nombre de ressortissants européens. Sont comme les canidés ; plus c’est petit, plus ça aboie fort... Y a du Leterme là derrière, non ? En tout cas, c’est le même parti. Panique. Mais c’est qu’on veut exister monsieur ! Au beau milieu de l’Europe, c’est t’y pas ridicule... Déjà qu’ils seront bientôt sous eau... Au moins, se noieront en néerlandais. Ah ces flamands ! C’est qu’ils seraient prêts à nous la jouer « guerre ethnique » ! Non mais, vous imaginez, vous perdre dans une de ces communes et demander son chemin en français ! Oh la, la, la, la ! Oh la haine ! Oh l’opprobre !

         Font pipi sur tout leur territoire. Faites l’expérience. Prenez la chaussée de Bruxelles... Départ, ben Bruxelles, direction Waterloo. Bien. Observez les feux de signalisation. Ils sont rouges et blancs, puis deviennent jaunes et noirs (on est chez les flamands) et redeviennent rouges et blancs (on est revenu chez nous, ouf !). M’étonnerait pas qu’ils décident un jour de peindre la route elle-même, ou de tailler les arbres qui la bordent d’une autre façon !

 

 

 

          Patrick Ringal

 

  cequejevois@hotmail.com