Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/01/2009

Brutus et Rufus ont froid

 

 

 

Brutus et Rufus sont deux pécheurs à la ligne. Ils aiment discuter à longueur de journée des petits riens de la vie... Ils collectionnent les calendriers de « Pin-up ».

 

 

 

brutus et rufus ont froid

 

 

 

- J’ai froid. Je ne sens plus mes mains.

- Moi aussi Brutus. Tiens, prends une tasse de café.

- Merci, mais j’ai envie d’une bière.

- Ce ne serait pas de refus mais je crois que ce n’est pas une bonne idée.

- Peut-être qu’une bonne idée serait d’arrêter de pêcher et d’aller au café ? De toute façon, les carpes sont gelées...

- Tu as remarqué, nous sommes les seuls dehors, les seuls à croire que tout est possible, même par moins dix...

- Quand on aime on ne compte pas !

- Vrai !

- Ah non, là, il y a une femme qui nous regarde, là, assise sur le banc. Dis, tu ne trouves pas qu’elle ressemble à la femme de décembre ?

- Si, en plus emmitouflée !

- Dis Rufus, qu’est-ce que tu penses de Barack Obama ?

- Je pense, je pense qu’il va changer le monde.

- Moi aussi.

- Il va le changer parce qu’il est différent des autres. Il a de la classe, la vraie. Il a la sincérité. C’est un grand. Son père n’était pas servi dans les restaurants, tu te rends compte ! Et maintenant, il habite la maison blanche, qui a été construite en partie par des esclaves... J’aime ce qu’il dégage. Il n’a pas la grosse tête alors qu’il est l’homme le plus puissant du monde.

- Dis, c’est le p’tit nerveux qui doit en prendre pour son grade, non ?

- Rien à voir ! Sarkozy c’est Jo Dalton à côté de ... de ... ben, de Barack Obama !

- Oui tu as raison. Dis, tu ne trouves pas que la France est subitement devenue un tout petit pays ?

- Si, tu as raison, je ne serais pas fier d’avoir porté ce nain au pouvoir, un nain sans classe... Je vais te donner un autre exemple pour que tu comprennes bien la différence entre les deux hommes ; Obama est honnête, il n’a pas triché, il aime sa femme et ses filles et j’ai lu qu’il allait changer les habitudes à la maison blanche pour rester proche des siens, alors que Sarkozy a triché sur toute la ligne. Il a fait croire qu’il s’entendait bien avec sa femme Cécilia, parce que ça fait mauvais genre de se faire larguer pendant la campagne, il lui a dit – attends que je sois élu avant de te tirer, et puis une fois au pouvoir, hop, divorce ! et remariage quelques semaines après avec Carla Bruni...

- Ouais, et quand Carla rencontrera Obama, elle n’aura plus envie de coucher avec Jo Dalton !

- Sauf que Black Obama n’en n’aura rien à cirer ! Il aime sa femme !

- C’est un grand !

- Brutus, je crois que ton flotteur est pris dans la glace !

- Oups ... !

Brutus et Rufus ont froid

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick Ringal

 


 

24/09/2008

Quelle fin d'été !

b2b3cd1d0c9b9424fa230978649893dd.jpg 

         - ... 

         - Qu’est-ce que tu dis ?

         - Je n’ai rien dit. 

         - Mais si, tu parlais de la femme de septembre !

         - Non. Mais je trouve qu’elle a beaucoup de répondant... 

         - De carburant ?

         - Non ! REPONDANT ! 

         - Ah je croyais. C’est vrai qu’elle a de beaux yeux ! J’entends plus rien depuis que j’ai des bouchons dans les oreilles. Rufus, il n’y a rien de pire sur terre que d’avoir des bouchons dans les oreilles ! J’ai été quelques jours au bord de mer et je me suis dit que ce serait bien de faire un peu d’exercices. C’est ma femme qui le voulait. Tu sais, elle ne croit pas que la pêche est un sport. Elle me disait, tu peux aller pêcher le matin, mais après on passe la journée ensemble. Elle me disait, je veux bien que tu reprennes des frites et quelques bières, mais alors tu fais du sport. Je ne veux pas que tu finisses comme Depardieu ! Je veux bien avoir son argent, que j’ai répondu, mais bon, pour lui faire plaisir je suis allé acheter un masque et des palmes. Et me voilà dans la mer. D’abord, je nage à la surface en regardant le monde merveilleux des poissons, quoi que des poissons j’en ai pas vu beaucoup, puis je décide de plonger. Et là, paf ! De l’eau dans les oreilles ! Je déteste le sport ! Je sors de l’eau et je dis à ma femme que je dois absolument me nettoyer les oreilles avant de refaire du sport. Je vais dans la chambre d’hôtel et je prends des cotons tiges. Je commence à me nettoyer le conduit. Ni une, ni deux, j’enfonce le bouchon au fond du trou ! Pareil pour l’autre oreille... J’entends plus rien. Si, j’entends mes battements de cœur, j’entends ma mâchoire grincer, je suis isolé du monde. Je suis dans vingt mille lieux sous les mers, moi qui ne suis descendu qu’à un mètre ! J’ai passé le reste des vacances a essayer de dégager mes pavillons ! Le pommeau de douche avec de l’eau brûlante, souffler comme un marsupilami en me bouchant le nez, le poirier, hurler comme tarzan, tout ... même boire de l’eau ! Rien ! Y a pas à dire mais on a besoin de tous nos sens. Quelle fin d’été ! Et toi qu’est-ce que t’as fait ?

         - Oh, j’ai regardé les ... 

         - Parle plus fort !

         - Je disais, j’ai regardé les ouragans à la télé... Toute la famille ! Papa Ike, maman Hanna, leur fils Gustav et la petite Fay. C’était bien mais un peu répétitif ! Enfin, ça fait toujours du bien d’avoir un toit et les pieds au sec quand d’autres subissent, comme disent les poètes, les caprices du temps... 

         - Caprices, caprices, moi je dirais plutôt que ça ressemble à un gros bordel, comme quand ma femme décide de faire du rangement ! Alors là je peux te dire qu’on sent le réchauffement climatique !

         - Attention, t’as une touche ! 

         - Quoi ?

         Rufus montre du doigt le bouchon qui s’enfonce sous la surface de l’étang (et non dans l’oreille de son ami) ... 

         - Oups !

25d67904ded25a836aeca6da90d4d4d0.jpg
 

          Patrick Ringal

 

  cequejevois@hotmail.com

  

28/07/2008

Carla n'est pas la femme de juillet

         Brutus et Rufus sont deux pêcheurs à la ligne. Ils aiment discuter à longueur de journée des petits riens de la vie... Ils collectionnent les calendriers de « Pin-up » et entre deux coups, pensent au monde qui tourne parfois dans le mauvais sens.

 b7b770bfd77e595eca96fbe3cf4b072c.jpg

         - J’ai appris que madame Sarkozy avait sorti un disque ... ? 

         - Sarkozy... Sarkozy... Attends... Ah oui, très bien ! Quoi, au profit des pièces jaunes ?

         - Non, ça c’est madame Chirac. Et puis madame Chirac ne chante pas, enfin pas que je sache. 

         - Madame Chirac siffle.

         - Oui, pour appeler son mari. Donc je te disais que madame Sarkozy avait sorti un disque et que sans doute elle risquait d’être déçue. 

         - Pourquoi Rufus ?

         - Parce que son mari n’aura pas le temps de l’écouter ! 

         - Ca c’est bien vrai ! Il en fait trop. Trop de vents. Trop de bruits. Tu crois que c’est un vrai disque ? Je veux dire, le disque d’une artiste libre ?

         - Explique... 

         - Et bien les hommes du président ont surveillé les choses. Je suis certain, comme le rat d’hiver est certain que Dieu existe, que madame Sarkozy n’était pas libre d’écrire tout ce qu’elle voulait. Si elle avait voulu écrire une chanson avec de belles paroles pour le p’tit nerveux, des paroles comme :

         « T’es trop petit 

           T’es pas gentil

           Tu pues du bec 

           Mais t’es mon mec

          Je t’aime quand même ! » 

         Tu crois que l’Elisée aurait permis ça ?

         - Jamais ! 

         - C’est ce que je dis, ce n’est plus une artiste libre, c’est une artiste du pouvoir. Elle aime le pouvoir. Faut aimer le pouvoir pour épouser des talonnettes.

         - Tu crois qu’il les garde pour se laver les dents ? 

         - Non, je crois qu’il a des pantoufles avec des talonnettes !

         - Je trouve que madame Sarkozy a les traits tirés en ce moment. 

         - Ce n’est pas comme la femme du mois de juillet...

         - Ce qu’elle est belle ! 

         - Attention, t’as une touche !

         - Oups !

           Patrick Ringal 

   cequejevois@hotmail.com