Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/11/2009

Qu'est-ce qu'ils cherchent ?

 

        Notre bon « deuxième-essai-nouveau-premier-ancien premier-ministre » est de retour. Vous vous souvenez il y a quelques mois ?

 

Leterme

 

 

 

        Je me demande s’il ne fait pas une erreur ? Moi, à sa place, j’aurais attendu. Il revient accompagné de « belle-maman » toute en rondeur (vous connaissez l’adage qui dit : faites confiance aux gros), c'est-à-dire qu’il revient sans revenir. On nous dit qu’il a mûri. Je veux bien le croire. Mais alors, pourquoi se laisse-t-il piéger ? Il y a quelque chose qui m’échappe. L’attrait du pouvoir est-il à ce point si puissant. Il sait qu’il va se planter, que tout le monde dira de lui que revenir chaperonné par « belle-maman » c’est comme de revenir la queue entre les jambes ; c’est avouer son incapacité à gérer seul, c’est demander à « belle-maman » si elle ne veut pas l’aider pour faire ses devoirs. Revenir maintenant revient à revenir en courbant le dos. Yves Leterme n’a pas été un bon premier ministre, sera-t-il un bon second-premier ministre ? Même s’il réussit là où d’autres (comme lui-même) ont échoué on dira que c’est grâce à « belle-maman » ! Vous y comprenez quelque chose vous aux aspirations des hommes politiques ?

 

              Patrick Ringal

 

 

11/06/2007

Yolande est en retard

 

 

40336518068fe2ae67d4a09ce6a59a75.jpg 

 

 

         Yolande est sonnée. Elle a passé une horrible soirée. De mémoires de femmes, on n’avait jamais connu ça ! Il n’y en avait que pour les élections, sur toutes les chaînes, elle dit bien toutes ! Il y avait aussi de la formule un (mais là il y avait un accident, alors ça changeait un peu) et du football. Yolande a été voter, mais elle n’a jamais imaginé que cela prendrait toute sa soirée ! Et encore moins que de voter chez les francophones lui apporterait un premier ministre flamand. C’est à n’y rien comprendre. Un premier ministre terne et qui n’aime pas les francophones, les jugeant trop paresseux. Yolande n’aime pas sa tête. Yolande n’aime pas ce type. Il est de la même cuvée que Sarkozy. Ca sonne faux ! 

         Yolande est crevée ce matin. Une heure de maquillage, mais il est mieux réussi que celui de Joëlle Milquet ! Elle va louper son bus. Elle engouffre un croissant. Sans doute que di Rupo engouffre son nœud. Il a ravalé son sourire.

         Elle préfère ne pas écouter la radio parce qu’elle sait que toutes les chaînes parlent aussi des élections, elle dit bien toutes... 

         Elle sort de chez elle en courant et manque de glisser sur un prospectus du PS qui traînait sur le trottoir. Le vent l’a apporté, comme pour lui rappeler que la politique était sournoise.

         On ne peut pas y échapper aujourd’hui, faut te faire une raison Yolande.

 

 

 

 

        Patrick Ringal

 

   cequejevois@hotmail.com